DB Schenker mise sur l’interopérabilité des systèmes d’information

Pour optimiser au quotidien ses transports, DB Schenker a confié à Webfleet l’interopérabilité de ses systèmes d’information avec ceux de ses prestataires terrestres.
632
DB Schenker système d’information
DB Schenker vise la première place en transport avec sa stratégie Mission 2020 qui implique une interopérabilité totale avec les SI de ses prestataires.

Présent dans 130 pays avec 76 000 salariés, DB Schenker, un des principaux fournisseurs mondiaux de services logistiques, travaille avec de nombreux prestataires. Complexe et exhaustif, son système d’information reflète sa capacité à réaliser au quotidien la multimodalité et la logistique. Et ce, tout en tenant compte des performances temporelles, économiques, sécuritaires ou environnementales qu’imposent ses clients.

Ce SI intègre aussi bien le service DB SchenkerEasy pour commander un transport de messagerie en trois clics, que les services FullLoad (chargement complet) et PartLoad (groupage), pour combiner les solutions de transport routier en Europe. Sans oublier la gamme de capteurs SmartBox pour sécuriser les différents types de transport. Le groupe s’est donné pour ambition de devenir leader mondial en transport et logistique dans le cadre de la stratégie Mission 2020.

Des systèmes d’information trop orientés métiers

Mais la spécificité « métier » des SI de ses prestataires freine leur capacité à soutenir la stratégie deDB Schenker. « De nombreux transporteurs de fret utilisent la télématique, mais la fiabilité et la qualité des informations transmises varient considérablement, explique Florian Kemmerling. Cela rend plus difficile la mise en réseau des données. De fait, la dimension de la livraison et les informations sur le plan de transport complet ne sont pas facilement accessibles. L’industrie 4.0 nécessite la connectivité de toutes les parties concernées et les données en temps réel pour la position et le temps de trajet restant sont les facteurs clés pour optimiser les chaînes d’approvisionnement », poursuit ce responsable de l’internet des objets, solutions numériques globales chez DB Schenker.

DB Schenker système d’information
Les services de DB SchenkerPremium participent à la stratégie Mission 2020 du groupe.

Interconnecter les systèmes d’information avec DB Schenker

DB Schenker a donc conclu un accord de coopération avec WebFleet. Avec l’objectif d’interconnecter l’ensemble des SI de ses prestataires avec le sien. Pour ce faire, l’éditeur a utilisé sa solution SaaS (Software-as-a-Service) WebFleet Solutions. Cet outil propose des interfaces ouvertes fiables (API), puissantes et sécurisées. Ce qui permet aux intervenants de partager des informations habituellement visibles uniquement par leur propriétaire et dans le contexte direct de la livraison.

« Ainsi, les opérateurs de flottes peuvent très facilement partager des données explicites, par exemple au niveau des sous-flottes, explique Taco van der Leij, vice-président de WebFleet Solutions Europe. DB Schenker reçoit alors les données de position en temps réel et peut suivre la progression complète des envois sélectionnés. »

Avec cette interconnectivité, les exploitants de DB Schenker ont accès à la totalité des informations. Ils peuvent resserrer les délais et les créneaux horaires de réception et d’expédition, et optimiser l’usage des rampes d’accès et les temps de chargement.

Notre précédente brève sur DB Schenker

DB Schenker système d’information
Avec des API ouvertes et sécurisés, WebFleet interconnecte tous les types d’appareils numériques et intègre des données multi-métiers dans le SI de DB Schenker.