Publi-Communiqué

De nouvelles pistes pour la mobilité

Le modèle de la location longue durée s’appuie sur le financement de véhicules associé à des services pour les gérer et les entretenir.

668
De nouvelles pistes pour la mobilité

Les différents acteurs tirent la majorité de leurs revenus de cette activité. Mais d’autres solutions apparaissent pour assurer les trajets des collaborateurs. Autopartage, co-voiturage, transports en commun, vélo, deux-roues motorisés, location courte et moyenne durée constituent autant de solutions réunies au sein d’une notion globale de mobilité. De simples loueurs, les prestataires se transforment en spécialistes de la mobilité des entreprises.

En complément du véhicule de fonction, des offres viennent couvrir de nouveaux besoins. Ainsi est apparu le concept du crédit mobilité. Soit les collaborateurs choisissent un véhicule plus petit, soit ils abandonnent cet avantage en nature pour obtenir en contrepartie une enveloppe budgétaire pour leurs déplacements personnels. La somme allouée permet de s’acquitter des frais de location courte durée, de taxi, de train ou d’avion lors des week-ends et des vacances. Certains acteurs offrent aussi des contrats qui associent un véhicule à un abonnement au train.

Grâce à ces solutions, l’entreprise réduit le rôle de l’automobile dans sa politique de déplacements, tout en réalisant des économies et en réduisant son empreinte environnementale. Plus économique et plus écologique, la mobilité progresse d’autant plus que les jeunes collaborateurs des centres urbains manifestent de moins en moins d’intérêt pour l’automobile.

PARTAGER SUR