Débosselage : la diversification en ligne de mire

Le débosselage sans peinture est devenu un marché très compétitif, surtout sur le segment très convoité du dégrêlage, contrôlé par les assureurs. Résultat, les prestataires cherchent de nouvelles sources de développement, notamment dans le cadre du reconditionnement des véhicules avec le « smart repair », une prestation qui pourrait intéresser les flottes.
- Magazine N°271
267
DR

Le métier de débosseleur serait-il en train de disparaître ? Pas en tant que prestation, le débosselage sans peinture existera toujours, mais en tant que métier qui se suffit à lui-même. Longtemps, les débosseleurs ont en effet profité des avantages de ce marché de niche qui les fait intervenir sur les carrosseries à moindre frais. Et ce, grâce à cette technique qui consiste à réparer les bosses subies par les véhicules sans faire appel aux techniques classiques de carrosserie, et donc à la peinture. Mais les choses ont changé et désormais, les spécialistes ont tous plus ou moins besoin de compléter cette activité pour survivre, alors que...