Delanchy intègre le Renault Trucks D Z.E. frigorifique

Le groupe Delanchy ajoute un premier Renault Trucks D Z.E. électrique frigorifique de série à sa flotte de véhicules à énergies alternatives. Objectif : concrétiser à terme un mix énergétique rentable et adapté à toutes ses activités de transport.
1057
Delanchy Renault Trucks D Z.E.
Le Renault Trucks D Z.E de Delanchy livre les supérettes parisiennes en produits de la mer.

Un Renault Trucks D Z.E. électrique à batteries de 16 t a intégré en décembre la flotte de distribution de produits froids du Groupe Delanchy. Depuis le site de Rungis (94), il a déjà parcouru 3 000 km pour livrer chaque matin les fruits de mer des fêtes de fin d’année aux supérettes et poissonneries parisiennes. Les tests effectués à Lyon depuis 2017 par Delanchy sur le prototype électrique de 13 t de Renault Trucks ont contribué à le rendre conforme à ses vœux.

Delanchy Renault Trucks D Z.E.
Basé au MIN de Rungis, le Renault Trucks D Z.E symbolise la stratégie de mix énergétique du Groupe Delanchy.

Un pack de batteries allégé et moins cher

« Notre Renault Trucks D Z.E a parfaitement remplacé un camion frigorifique thermique, rapporte Nicolas Muet, chef de projet communication et RSE du Groupe Delanchy. Nous avons choisi un pack allégé de batteries de 200 kWh pour limiter la masse technique du véhicule à 16,7 t. Ce qui augmente la charge utile et limite à six heures le temps de recharge. Les batteries alimentent aussi de façon stable le groupe froid Carrier et animent le hayon élévateur monté sur la caisse frigorifique Lamberet. Ce pack a réduit le prix du camion à deux fois celui d’un diesel, hors équipements », reprend Nicolas Muet. Ce D Z.E présente une autonomie de 130 km pour des tournées de 100 km comprenant dix livraisons. Ce qui laisse une marge de 30 % d’autonomie pour les aléas du trajet ou les saisons chaudes.

Delanchy Renault Trucks D Z.E.
L’autonomie de 130 km du D Z.E couvrant toutes ses livraisons matinales, Delanchy ne recourt pas à la recharge rapide, plus onéreuse que la recharge lente.

Des porteurs électriques pour les villes

Trois conducteurs formés pilotent le Renault Trucks D Z.E, en alternance avec des camions thermiques. Ils saluent son confort de conduite et son silence. La maintenance étant assurée par Renault Trucks, un seul technicien suffit à son entretien, moindre que celui d’un VI thermique.

Avec ce D Z.E, Delanchy compte désormais 40 camions GNV et deux électriques dans sa flotte de 340 porteurs. Le groupe veut réduire ses émissions de GES et celles de ses clients : « Ma grande fierté est de contribuer activement à la transition énergétique du transport, souligne Brigitte Delanchy, présidente de l’entreprise. J’espère pouvoir nous équiper avec plusieurs camions électriques Renault Trucks pour livrer les grandes villes que nous desservons. » Un second D Z.E confirmera la démarche écologique en 2021. Il pourrait être suivi de six autres, si les aides de l’État réduisent assez les prix pour renouveler la flotte.

Anticiper l’hydrogène avec la semi-remorque Chéreau

Le groupe acquerra aussi en octobre la semi-remorque à hydrogène conçue par Chéreau, qu’il a testée au second semestre 2020 pour anticiper l’usage de tracteurs à hydrogène. « Nous voulons gérer les énergies disponibles dans le cadre d’un mix énergétique pratiqué au quotidien, précise Nicolas Muet. Ainsi, nous prévoyons déjà d’utiliser l’électricité produite par les panneaux solaires des ombrières de nos parkings pour recharger les batteries de nos camions électriques ou du groupe froid de la S/R à hydrogène. »

Notre dernier article sur le Renault Trucks D Z.E.

Delanchy Renault Trucks D Z.E.
Fin 2021, le Groupe Delanchy recevra la remorque frigorifique à hydrogène de Chéreau.