500 millions d’euros en plus pour déployer des bornes de recharge

Le gouvernement a présenté de nouvelles mesures pour accélérer le plan de déploiement de bornes de recharge, dont un investissement supplémentaire de 500 millions d’euros.
4673
Plan de déploiement bornes de recharge

Lors d’une visite d’une concession Renault du groupe Faurie à Limoges (87), Jean-Baptiste Djebarri, ministre chargé des Transports, a annoncé le 29 novembre 2021 une série de mesures visant à accélérer le plan de déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques. La stratégie du gouvernement passera notamment par un investissement complémentaire aux dispositifs actuels à hauteur de 500 millions d’euros.

Concrètement, l’État lancera le programme Advenir + avec 200 millions d’euros supplémentaires. Dans cette somme, une enveloppe de 30 millions d’euros financera un plan spécifique lancé pour aider les entreprises de la distribution et des services de l’automobile à accélérer l’installation d’IRVE. Co-piloté par l’Avere et le CNPA, ce plan nommé « AXLR » contribuerait ainsi au déploiement de « 50 000 bornes de recharge », estime le gouvernement.

En parallèle, l’État investira 300 millions d’euros dans des appels à projets pour l’installation de bornes de recharge ultra-rapide sur l’ensemble du territoire, dans le cadre du plan France 2030.

Avec ces investissements, ce plan de déploiement doit permettre « d’atteindre l’objectif de plus de 1 million de bornes de recharge en 2022 », dont 100 000 points de recharge ouverts au public (selon son projet initial pour 2021). Le gouvernement espère ainsi « éviter les zones grises en termes de mobilité, en particulier dans le territoires ruraux. » Rappelons que dans son dernier baromètre, l’Avere a dénombré exactement 49 914 points de charge ouverts et accessibles au public en octobre 2021.

En outre, le gouvernement définit actuellement les modalités opérationnelles du plan de déploiement de bornes de recharge, pour un démarrage prévu au premier trimestre 2022.