Deret réduit ses émissions de CO2

Deret Transporteur, filiale du groupe Deret, s’est mis à l’électrique avec l’acquisition de 50 camions électriques Modec (5,5 t en charge, 2 t de charge utile).

- Magazine N°161
424
Deret réduit ses émissions de CO2

« Ils sont distribués en France par Electruckcity, filiale de Deret. Leur autonomie s’élève à 100 km, avec une amplitude de 95 à 115 km selon le relief et le conducteur. À terme, cette autonomie devrait être portée à 150 ou 160 km par le fabricant de batteries, Axeon, qui va prochainement s’installer en France », détaille Jean-Luc Fournier, directeur de la communication du groupe Deret. La recharge complète d’un véhicule revient à 3,5 à 4 euros selon les types d’abonnement électrique, avec un chargeur de 380 v. La recharge complète se fait en sept heures mais le plus souvent, deux suffisent pour recharger le véhicule à 55 ou 60 %.

En parallèle, Deret a construit un réseau de 23 agences pour 22 villes, afin de se positionner en périphérie immédiate des centres urbains, en lieu et place des six hubs qui existaient auparavant. « Le développement de l’électrique ne pouvait pas se faire sans ces agences. Cela évite de peser sur l’autonomie des véhicules, notamment lors des transferts, tout en respectant le cahier des charges de nos clients et les réglementations municipales de plus en plus coercitives. En effet, un décret va prochainement permettre aux agglomérations de plus de 300 000 habitants de mettre en place des péages dont seront exonérés les véhicules propres », reprend Jean-Luc Fournier.

Deret travaille avec Séphora, détaillant en parfumerie et filiale du groupe LVMH. En matière logistique, ce contrat suppose de nombreuses préparations pour des pièces à haute valeur ajoutée. « Pour Séphora, les émissions de CO2 ont ainsi été réduites de 30 %. Nous collaborons avec d’autres clients, toujours sur des produits à haute valeur ajoutée, et réfléchissons à nous développer sur les produits frais, par le biais d’un partenariat ».

Les véhicules électrique seront amortis sur quatre ans et conservés dix ans au sein de la flotte de Deret. Avec un avantage : la livraison urbaine suppose peu de kilomètres et le véhicule électrique ne présente que peu de pièces d’usure. « Cette démarche est rendue possible par le fonctionnement familial du groupe Deret qui raisonne avant tout en termes patrimoniaux », conclut le responsable.

PARTAGER SUR