Dernier kilomètre : l’électrique, solution d’avenir ?

Pollution, embouteillages, livraisons de plus en plus réglementées : chacun réfléchit au dernier kilomètre électrique. Un casse-tête pour les transporteurs, les municipalités et les enseignes. Une problématique qui implique le véhicule électrique sous toutes ses formes mais qui suppose surtout de repenser la logistique urbaine dans son ensemble.

1196
Dernier kilomètre : l'électrique, solution d'avenir ?

En ville, le transport de marchandises représenterait 20 % des déplacements de véhicules, 50 % du gazole consommé (Laboratoire d’économie du transport de Lyon), occuperait jusqu’à 30 % de la voirie et générerait 70 % des émissions de particules et 35 % pour l’oxyde d’azote (Étude Sia Conseil, avril 2012). Un poids qui ne cesse de croître avec « le développement de l’ecommerce et de la livraison à domicile, ainsi que le retour des magasins de proximité en centre-ville, souligne Bruno Mandrin, directeur messagerie-express de Geodis. La solution passe par la mise en place d’espaces relais en centre-ville afin de recourir à de petits véhicules ou...

PARTAGER SUR