Dernier kilomètre (2nd partie) : les pistes d’avenir du transport

Au-delà des véhicules et de l’organisation logistique, les transporteurs multiplient les pistes de travail pour verdir leurs livraisons en milieu urbain. Éco-conduite, outils informatiques, voire même drones : cette seconde partie de notre dossier consacré au dernier kilomètre fait le point sur les pistes de réflexion.

- Magazine N°236
1669
En France, DHL est à la tête de 750 véhicules dont 450 VU et 300 VP. La majorité de la flotte est en diesel Euro 5 ou 6. Le transporteur compte aussi une quarantaine de « routes vertes », dont une dizaine en propre (Zoé, Colibus et Nissan).
En France, DHL est à la tête de 750 véhicules dont 450 VU et 300 VP. La majorité de la flotte est en diesel Euro 5 ou 6. Le transporteur compte aussi une quarantaine de « routes vertes », dont une dizaine en propre (Zoé, Colibus et Nissan).

La mobilité durable ne consiste pas seulement à faire rouler des véhicules propres. Avant de passer au GNV, le transporteur Megevand Frères avait déjà défini des bonnes pratiques, notamment en collaborant avec les chargeurs. « Il y a quinze ans, nous avons noué un partenariat fort avec le groupe Auchan pour optimiser les flux, ce qui va naturellement dans le sens du développement durable. Nous enlevons les marchandises chez leurs fournisseurs, puis les livrons sur leur plate-forme. Une fois sur place, nous rechargeons directement les camions pour livrer leurs clients. Nous avons ainsi réduit le nombre de kilomètres parcourus à vide », décrit...

PARTAGER SUR