Dernier kilomètre : verdissement en cours

Alors que circuler en ville devient toujours plus difficile, les acteurs de la livraison urbaine cherchent des solutions pour décarboner leur activité dite du « dernier kilomètre ». Ils optent donc pour des véhicules carburant aux électrons ou au GNV, tout en travaillant à de nouveaux modèles d’organisation. Tour d’horizon avec DHL, Heppner, La Poste et XPO.
- Magazine N°280
3233
dernier kilomètre verdissement
Dans le cadre de son plan stratégique 2030, le Groupe La Poste va investir environ 600 millions d’euros dont un tiers pour verdir sa flotte de VU d’ici 2025. 8 000 VU électriques supplémentaires devraient ainsi être acquis, pour atteindre 15 000 VU électriques au total.

Pour les spécialistes du dernier kilomètre, l’accès aux centres urbains, vital, dépend de plus en plus du verdissement de leurs flottes. En effet, l’accès se complexifie avec la mise en place des ZFE-m (zones à faibles émissions-mobilité) et les impératifs de la loi d’orientation des mobilités (LOM). Pour continuer à circuler, ces transporteurs suivent donc plusieurs pistes. Avec, au premier rang, l’électrification de leurs outils de travail, c’est-à-dire de leurs véhicules.

« L’arrivée des ZFE-m nous incite à décarboner totalement notre activité dans 44 grandes villes avant 2025 », confirme Samuel Dadia, directeur du pôle véhicules et...