Des clients plus gourmands en services

Des clients plus gourmands en services

Une demande de services plus affirmée, des modèles de haut de gamme plus nombreux, un fort maillage des réseaux d’entretien et de réparation, la région Parisienne présente quelques particularités.

- Magazine N°118
419

D’une façon générale, les sociétés implantées en Ile de France et ayant recours à la location longue durée utilisent davantage de prestations que les autres. « Elles demandent effectivement des services plus élaborés », admet Jean- François Chanal d’ALD Automotive. « Comme il y a un moindre attachement au concessionnaire, nous effectuons par exemple davantage de livraisons à domicile pour le compte de ces clients ».

« La technicité des demandes est effectivement plus aboutie en Ile de France », confirme Jérôme Munck chez Parcours. Que ce soit dans l’organisation des facturations, dans la fréquence des reportings ou dans la relation administrative avec les clients, le niveau d’exigence est supérieur au reste du territoire.

Un recours accru aux services de proximité

Quant aux taux de pénétration des services associés, on peut dire qu’ils sont très sensiblement plus élevés, que ce soit dans les assurances, les pneumatiques ou les carburants. La clientèle parisienne se montre aussi plus attentive à la prévention sur les flottes qu’ailleurs, remarque encore le responsable de Parcours. Toutefois, aucun des loueurs interrogés ne relève un taux de sinistralité des flottes supérieure à Paris et dans la région. La différence en terme de fréquences d’accidents se fait toujours plutôt par métiers, le BTP restant à ce titre et quelle que soit la région considérée, le mauvais élève de la classe.

Autre caractéristique des comptes parisiens, le recours accru à des services de proximité. Afin de perdre le moins de temps possible dans des déplacements pour aller faire réviser son véhicule ou effectuer des réparations simples, les sociétés prônent les interventions sur site. Speedy et Midas avaient lancé le mouvement il y a quelques années à La Défense, en allant chercher les véhicules directement dans les entreprises et en les ramenant ensuite à leur conducteur. La tendance s’est, depuis, généralisée et de plus en plus de loueurs travaillent sur ces prestations in situ.

« Nous faisons appel à des prestataires qui multiplient les services sur sites », confirme David Levay chez Athlon. « Tout est plus compliqué en Ile de France. Les déplacements sont devenus une véritable galère », reconnaît Jean-François Chanal, dont le groupe ALD va prochainement lancer une prestation de service haut de gamme réservée aux membres des comités de direction. « Cette demande de services sur-mesure pour les dirigeants et membres des comités de direction est directement venue de la région parisienne », ajoute-t-il en précisant que toutes les innovations ne sont pas forcément testées dans cette région. Même constatation chez Parcours où l’on souligne que le véhicule d’attente n’a pas fait l’objet de tests à Paris avant d’être déployée sur l’ensemble du territoire. Le loueur présidé par Jérôme Martin estime en outre que son mode de fonctionnement -avec toutes les opérations concentrées sur le site d’activité- constitue un avantage apprécié par ses clients.

Toujours en terme de prestations, François Piot pour Arval met en avant le souci des clients parisiens de pouvoir choisir parmi une palette de réseaux et d’enseignes. C’est notamment vrai pour les pneumatiques où de plus en plus de sociétés acceptent que les interventions aient lieu dans des réseaux spécialisés, en raison de leur bon maillage territorial. Autrement dit, un client qui aura souscrit un contrat en Ile de France pour des véhicules qui auront vocation à rouler en province demandera que l’entretien des pneumatiques se fasse chez Point S ou Euromaster plutôt que dans le réseau constructeur.

Des réseaux privilégiés

Certains loueurs notent aussi qu’en matière de cartes carburants, les sociétés de la région parisienne auraient davantage intérêt à demander des cartes du réseau BP que Total. « En Ile de France, BP dispose effectivement du réseau le plus dense», convient François Piot. « Pour les flottes localisées sur ce territoire et qui ne font que des livraisons, c’est sans doute une bonne solution ».

Compte tenu de la forte représentation des comités de direction, les loueurs soulignent un positionnement plus haut de gamme des modèles livrés. Alors qu’en province les utilitaires, les fourgons, les modèles 2 places sont plus largement présents, en Ile de France les clients réclament davantage de berlines, avec un haut niveau d’options et de confort.

Des clients plus gourmands en services