Des émissions à 99 g pour la nouvelle Jaguar XE

Jaguar a présenté sa XE, berline sportive destinée aux entreprises et concurrente des BMW Série 3, Audi A4 ou Mercedes Classe C

489
Des émissions à 99 g pour la nouvelle Jaguar XE

Travail sur l’aérodynamisme, monocoque composée à 75 % d’aluminium, tout a été pensé pour réduire au maximum la consommation. Sans oublier la gamme de moteurs essence et diesel à quatre et six cylindres. Parmi eux, les versions Ingenium, motorisations plus sobres, résultat d’un investissement de 600 millions d’euros. À titre d’exemple, le 2.0 l diesel Ingenium, conforme à la norme Euro 6, affiche 3,8 l/100 km pour 99 g de CO2. D’autres moteurs plus puissants, associés à des transmissions manuelles 6 rapports et automatique à 8 rapports, sont au programme.

Les acquéreurs de la XE bénéficieront des dernières technologies intelligentes en matière de d’assistance au conducteur. La berline est ainsi le premier véhicule au monde à se doter de contrôle de motricité toute surface (ASPC), qui s’apparente à un régulateur de vitesse à faible allure. Entre 3,6 et 30 km/h, l’ASCP contrôle le freinage et la transmission, sans intervention du conducteur sur les pédales. Un système qui s’appuie sur la technologie de caméra stéréo, qui mesure précisément la vitesse et la distance des objets à l’avant de la voiture, et peut ainsi initier un freinage d’urgence.

Jaguar ajoute son tout nouveau système multimédia InControl, basé sur un écran tactile de 8’’ et à découvrir dans quelques jours au Mondial de l’automobile de Paris.

Il faudra en revanche patienter jusqu’à 2015 pour voir la Jaguar XE sillonner les routes de France.


PARTAGER SUR