Des entreprises optent pour la recharge à bas régime

Bien souvent, les sociétés choisissent d’investir dans des systèmes de recharge dite « normale » grâce à des prises électriques classiques normées, branchées sur un circuit spécifique.

835
Des entreprises optent pour la recharge à bas régime

La Poste a par exemple a opté pour une recharge normale en 6 à 8 heures à 3 kW. « Nous n’avons pas installé de système pour les charges accélérées à 22 kW ou rapides à 43 kW, car nous n’utilisons pas les véhicules toute la journée. Tandis que les tournées postales de 60 km s’effectuent dans la matinée, la recharge se fait durant l’après-midi », a détaillé Christophe Martinet.

Même raisonnement pour Christian Polo du conseil général des Hauts-de-Seine, pour qui le mode rapide n’est pas d’actualité à cause d’investissements plus lourds pas rapport à des prises standards. Alors que ses Kangoo Z.E. équipés de caisses frigorifiques épuisent plus vite leur autonomie, Star’s Service combine des infrastructures de recharge lente à deux bornes de recharge rapide implantées à Épinay-sur-Seine et Gennevilliers.