Publi-Communiqué

Des équipements bientôt obligatoires

Après de multiples reports, l’appel d’urgence géolocalisé eCall deviendra obligatoire à compter du 31 mars 2018 sur les voitures neuves, véhicules utilitaires légers compris.

723

Le délai de prise en charge des victimes d’un accident demeure de fait un facteur sur lequel il est possible d’agir. En cas d’accident, des informations portant sur la géolocalisation du véhicule et sur le nombre de personnes à bord seront donc automatiquement transmises au 112 qui déclenchera les secours. Sans attendre la décision du Parlement européen, plusieurs constructeurs ont d’ores et déjà intégré l’eCall sur certains de leurs modèles. Ce qui n’ira d’ailleurs pas sans conséquences sur le petit monde de l’assistance et de l’assurance. 

En matière de sécurité, la liste des équipements obligatoires est encore appelée à s’étoffer. L’aide au freinage d’urgence (AFU en français ou AEB en anglais) s’avère une candidate idéale. Couplée à l’ABS, mais à ne pas confondre avec celui-ci, l’AFU intensifie le freinage ou plutôt l’optimise afin d’obtenir instantanément une efficacité maximale. Son intervention se signale généralement au véhicule suiveur par l’allumage des feux de détresse. Son action peut se déclencher de différentes manières, y compris en mettant à contribution les compétences des radars officiant pour le compte d’un régulateur de vitesse actif. Comme toujours, d’abord déployée sur les véhicules haut de gamme, l’aide au freinage d’urgence s’est déjà démocratisée.

PARTAGER SUR