Publi-Communiqué

Des équipements déjà obligatoires

Premier équipement visant à protéger les occupants d’une voiture, les ceintures de sécurité sont apparues à l’avant des véhicules en 1973.

707
Des équipements déjà obligatoires

Mais il aura fallu attendre près d’une vingtaine d’années pour que la loi rende leur port obligatoire à l’arrière… Avec la sécurité automobile, on ne légifère qu’à partir du moment où l’on sait que les directives seront applicables et appliquées. Heureusement, avec l’avènement de l’électronique, la présence de certains dispositifs innovants n’engendre aujourd’hui que l’activation de capteurs supplémentaires.

La sécurité a pris un tournant avec l’ABS (Antiblockiersystem), système d’assistance au freinage qui évite le blocage des roues lors de freinages brusques. Rendu obligatoire depuis 2003, l’ABS a vu son efficacité optimisée avec l’ESP, imposé par le Parlement européen en 2009 sur les véhicules neufs. L’Electronic Stability Program aide pour sa part à maîtriser le comportement d’un véhicule grâce au contrôle de la perte d’adhérence ; il corrige alors la trajectoire en agissant sur le système de freinage. Mais au final, l’ESP n’a définitivement pris sa place qu’au 1er novembre 2014 à bord des véhicules neufs…

À la même date, la surveillance de pression des pneumatiques a rejoint les rangs des équipements obligatoires dans les véhicules. Objectif de ces capteurs dits TPMS pour Tyre Pressure Monitoring System : détecter les crevaisons au plus tôt en calculant la pression en fonction de la vitesse de rotation.

PARTAGER SUR