Des radars à la hausse

A l’occasion du dernier CISR (Comité interministériel de la Sécurité Routière), le Premier ministre François Fillon a notamment annoncé un renforcement des radars et de la lutte contre l’alcool au volant.

- Magazine N°136
413

Le Gouvernement est toujours aussi ambitieux en matière de sécurité routière. Objectifs : passer sous la barre des 3 000 morts sur les routes d’ici 2012 (4 615 personnes tuées en 2007), diviser par 2 les accidents mortels dus à une alcoolémie excessive, diviser par 2 le nombre d’utilisateurs de deux roues tués et, enfin, diviser par 3 le nombre de jeunes tués sur les routes.

Pour y parvenir, plusieurs mesures ont été retenues. D’abord, le renforcement des radars avec la mise en place de 500 nouveaux radars par an pendant 5 ans (soit 2 500 d’ici 2012), lesquels viendront s’ajouter aux 2 000 appareils déjà déployés en France. De nouveaux radars qui permettront aussi de diversifier la nature des infractions constatées (franchissement des feux rouges, non-respect des distances de sécurité en tunnel, contrôle des vitesses moyennes).

L’autre grande annonce de ce CISR concerne le renforcement de la lutte contre l’alcool au volant. Sur ce chapitre, le Gouvernement a notamment indiqué qu’à la rentrée 2009, tous les cars scolaires seraient équipés d’un éthylotest anti-démarrage. Un système qui sera aussi imposé aux automobilistes récidivistes condamnés pour conduite sous l’emprise de l’alcool. Quant aux stations services, elles ne pourront plus vendre des boissons alcoolisées.

Par ailleurs, le dispositif prévoit également la confiscation obligatoire du véhicule en cas de conduite sans permis ou de récidive de délits (excès de vitesse, alcool). Idem en cas de récidive de conduite après usage de stupéfiants. A noter enfin qu’une incrimination pénale spécifique sera aussi mise en place afin de lutter contre le trafic de points.