• Mots clés connexes
  • VUL

Des VUL toujours trop polluants

Selon un rapport publié par l’Agence européenne de l’énergie (AAE), les VUL en circulation en Europe restent encore de gros émetteurs de CO2. 

415

En moyenne, ces VUL rejettent 180,3 g/km de CO2, avec de grandes disparités entre pays. Tandis que le plus gros marché européen, l’Allemagne, enregistre une moyenne de 195,4 g, la France fait mieux avec 170,2 g. Parmi les cinq plus gros marchés de l’UE, seule l’Italie fait mieux que la France, avec une moyenne de 168 g.

Chypre s’impose comme le pays comptant les VUL les plus respectueux de l’environnement, avec une moyenne de 141 g, alors que la Slovaquie est désignée comme le mauvais élève à 201 g. Des résultats notamment expliqués par la faible offre des constructeurs en matière de VUL à énergies alternatives, notamment électriques et hybrides.

Globalement, la route est donc encore longue pour atteindre les ambitieux objectifs d’émissions fixés par l’Europe à 175 g à l’horizon 2017, puis 147 g à compter de 2020.