Emmanuel Laurent, SNCF : « Faire entrer le risque automobile dans le risque professionnel »

À la SNCF, à la tête de 20 000 véhicules pour 70 000 conducteurs, la désignation s’est insérée dans un programme plus large de sécurité au travail, avec une révision de l’organisation.

- Magazine N°236
1387
Emmanuel Laurent

Emmanuel Laurent est directeur du programme de transformation managériale sécurité et santé au travail à la SNCF.

« Ce qui nous intéresse dans la désignation, c’est la sécurité routière. Les accidents de la route sont la première cause d’accidents à la SNCF. Nous avons eu deux morts en service en 2016, suite à des accidents routiers survenus en se rendant d’un chantier à un autre. Cette situation était doublée d’une recrudescence des procédures d’accident grave, où les véhicules sont entièrement détruits, avec en parallèle une augmentation des comportements abusifs de type vitesse et téléphone au volant. Le fait de ne pas perdre de points...

PARTAGER SUR