La Deutsche Bahn et Kia s’associent pour la seconde vie des batteries

« Encore », start-up de la Deutsche Bahn, et Kia exploitent à Berlin une unité de stockage d’électricité sur la base de batteries Kia en seconde vie.
6137
Deutsche Bahn Kia batteries

Sur le campus Euref de Berlin, Kia teste avec « Encore », une start-up filiale de la Deutsche Bahn, un système de stockage d’énergie élaboré à partir de batteries de seconde vie de voitures électriques. Pour constituer ce dispositif, des batteries, issues du Kia Soul, ont été démantelées en 24 modules et disposées à l’intérieur de l’unité de stockage.

Micro Smart Grid

Ce prototype délivre une puissance de 72 kWh. Un système conçu par un spécialiste du stockage de batterie, STABL Ernegy, permet d’équilibrer les différentes puissances de batteries, inhérentes à leurs différents états de santé. L’objectif : maintenir la tension électrique de l’ensemble. L’énergie de cette unité de stockage fonctionne dans le cadre d’un réseau en « Micro Smart Grid ». Produite localement à partir de panneaux solaires, elle sert ensuite sur le site du campus. En l’occurrence, elle alimente en électricité la base de mobilité zéro émission de l’Euref. Premier véhicule rechargé via ce dispositif : un Kia Niro EV.

Énergie et mobilité durable

Ce projet, indique Kia, s’inscrit dans sa démarche de penser la conception de ses modèles en prenant en compte les processus de fin de vie et la régénération des ressources. « Il est plus urgent que jamais d’économiser notre énergie, estime Berthold Huber. Nos systèmes de stockage d’énergie par des batteries de seconde vie constituent une solution durable », poursuit ce membre du conseil d’administration de la Deutsche Bahn.

Le campus EUREF de Berlin se veut un lieu dédié aux start-up, entreprises et institutions qui se consacrent à l’énergie et à la mobilité durable.