Deux-roues : toujours en danger sur les routes

D’après Axa Prévention, en 2018, les conducteurs de deux-roues motorisés étaient mieux équipés et moins nombreux à prendre des risques qu’en 2014, mais les excès de vitesse restent fréquents notamment sur les plus de 125 cc et de nouveaux risques ont fait leur apparition.

1286
Motards

Cette année, le 14e baromètre Axa Prévention s’est intéressé de plus près au comportement des Français conducteurs de deux-roues motorisés (2RM). En effet, l’association rappelle qu’en 2017 ces usagers de la route ont représenté 22 % des tués (669 décès, en hausse de 9 % par rapport à 1016) et 43 % des blessés graves selon les chiffres de l’Onisr ; et ce alors qu’ils n’ont compté que pour moins de 2 % du trafic. Une enquête en ligne a donc été menée par Kantar TNS du 12 au 29 janvier 2018 auprès d’un échantillon national de 435 conducteurs, dont 101 âgés de 14 à 17 ans. Axa Prévention a ensuite comparé les résultats avec ceux obtenus lors d’un précédent baromètre en 2014.

Encore trop d’excès de vitesse

Bilan : en 2018, les conducteurs de deux-roues motorisés sont mieux équipés et prennent moins de risques qu’il y a quatre ans. 77 % des sondés ont déclaré porter des vêtements adaptés, contre 53 % en 2014. Cependant, ils sont encore trop nombreux à avoir des comportements dangereux sur la route, en particulier concernant la vitesse. Axa Prévention pointe que 39 % d’entre eux roulent à 65 km/h en ville et 21 % à 160-170 km/h sur autoroute.

Et bien que 42 % des sondés reconnaissent se sentir en insécurité dans les virages – du fait des autres usagers (67 %), du risque d’être déséquilibré (37 %) et de heurter une glissière (34 %) –, ils sont 45 % à déclarer y faire tout de même des excès de vitesse.

Comportements à risque 2014 2018 Différence
Roulent à 65 km/h en ville 49 % 39 % – 10 points
Doublent ou tournent sans mettre de clignotant 38 % 24 % – 14 points
Roulent à 160-170 km/h sur autoroute 32 % 21 % – 11 points
Téléphonent en conduisant 21 % 11 % – 10 points
Prennent la route après avoir bu 4 à 5 verres d’alcool 10 % 5 % – 5 points

Les conducteurs de motos légères plus prudents

L’association note également de fortes disparités selon la puissance du véhicule. Celles-ci concernent tout d’abord les excès de vitesse : 86 % des conducteurs de motos de plus de 125 cc admettent faire des excès de vitesse, contre 65 % pour les conducteurs de motos légères (50 à 125 cc). Cette disparité se retrouve sur les différents types de route : 48 % des conducteurs de motos lourdes roulent à 120-130 km/h sur les routes secondaires bidirectionnelles et 56 % à 65 km/h en ville ; contre respectivement 18 % et 15 % pour les conducteurs de motos légères.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

En outre, ces derniers sont moins bien équipés, puisqu’ils ne sont que 71 % à porter des vêtements adaptés, contre 85 % pour leurs homologues en grosse cylindrée. L’équipement des passagers occasionnels, en particulier des enfants, laisse aussi à désirer selon l’association.

De nouveaux risques qui touchent les jeunes conducteurs

Enfin, Axa Prévention alerte sur de nouveaux types de risques touchant davantage les nouvelles générations. Si les adultes sont plus nombreux à ne pas respecter les zones 30, griller les feux orange et franchir une ligne blanche pour doubler, les 14-17 ans hésitent moins à porter des écouteurs, utiliser leur téléphone ou encore prendre la route après avoir fumé du cannabis.

Comportement à risque Adultes Jeunes (14-17 ans) Écart Jeunes-
Roulent à 40-50 km/h dans les zones limitées à 30 64 % 30 % – 34
Ne s’arrêtent pas au feu orange 52 % 31 % – 21
Franchissent une ligne blanche pour doubler 38 % 15 % – 23
Écoutent de la musique avec des écouteurs 10 % 35 % 25
Prennent des selfies/photos ou encore se filment 2 % 11 % 9
Consultent ou envoient des SMS 3 % 11 % 8
Prennent la route après avec fumé du cannabis 3 % 8 % 5