DHL : 25 % de la flotte en 100 % électrique fin 2022

L’expressiste DHL veut atteindre 300 véhicules électriques d’ici la fin de l’année avec 150 acquisitions prévues, tout en implantant 250 bornes de recharge dans ses différents sites.
15144
DHL électrique

DHL mise sur le véhicule électrique. Un objectif que résume Philippe Prétat, P-DG de DHL Express France : « Nous sommes convaincus que l’avenir de la logistique du dernier kilomètre est électrique. » Pour l’expressiste, cette conviction se concrétise avec l’intégration de 150 nouveaux VU électriques d’ici fin 2022. Des acquisitions qui porteront à 300 le nombre de véhicules 100 % électriques dans son parc.

Gennevilliers en pointe pour l’électrique

DHL affectera notamment ces véhicules à son site de Gennevilliers (92). Cette agence est la plus grande de DHL Express en France en dehors des hubs. Pensé dès sa conception pour déployer les « livraisons vertes », ce site a été inauguré en mai 2021. Il assurera jusqu’à 65 % de ses livraisons avec des véhicules électriques », annonce DHL. Cette agence a d’ailleurs réalisé 248 000 livraisons en 2021, notamment grâce aux véhicules électriques. Une réussite pour la directrice du site, Virginie Delestre : « Notre objectif était de 113 000 », rappelle-t-elle.

Chez DHL, les acquisitions de ces utilitaires électriques vont de pair avec le développement des implantations de bornes de recharge. En région parisienne, DHL annonce avoir implanté sa centième borne. Et l’expressiste en prévoit 110 d’ici la fin du mois d’avril, et 250 dans toute la France. D’ici 2023, ce nombre devrait atteindre 165 bornes en région parisienne et à 365 dans l’Hexagone.

DHL : 90 % de véhicules électriques en 2026

Ces implantations permettront à DHL d’atteindre son objectif en France d’une flotte de 75 % de véhicules électriques à l’horizon 2025. Et l’entreprise vise les 90 % en 2026. Des objectifs qui se poursuivent à l’international. Le groupe veut ainsi diminuer de 50 % ses émissions carbone et celles de ses sous-traitants d’ici 2025 par rapport à 2007. À l’échelle locale, en 2025, le groupe prévoit d’effectuer 70 % de ses livraisons du premier et du dernier kilomètre à vélo ou en véhicules électriques.