DHL teste les pneus sans air Uptis de Michelin à Singapour

Le pneumaticien Michelin va équiper en pneus sans air Uptis une cinquantaine de véhicules de livraison de DHL à Singapour, utilisés pour des livraisons du dernier kilomètre.
1372
DHL Uptis Michelin

Une cinquantaine de véhicules de DHL testent, en conditions réelles à Singapour, les Uptis de Michelin, des modèles de pneus sans air sous pression. Précisons que la flotte de DHL Express Singapour compte 80 véhicules utilitaires électriques. Les véhicules sur lesquels ces pneus sont utilisés effectuent des livraisons du dernier kilomètre. Les premiers pneumatiques ont été montés le 10 janvier et le test devrait durer jusqu’à fin 2023.

Les Uptis, acronyme pour « Unique Puncture-proof Tire System », représentent « une innovation majeure dans le secteur du pneumatique », indique Bruno de Feraudy, directeur des activités première monte du Groupe Michelin. Selon ce responsable, les Uptis sont le « résultat d’une cinquantaine de brevets en matière de structure du pneu et de matériaux de haute technologie. » Pour mémoire, Michelin avait dévoilé les Uptis en 2019. Et finalement, le pneumaticien les a lancés un an avant le planning prévu. Montés sur des jantes conçues spécifiquement par le fabricant Maxiom, les Uptis substituent l’air comprimé à une structure « capable de soutenir le véhicule, d’assurer la solidité de la roue, et de garantir le confort et la sécurité de la conduite », avance Michelin.

Les Uptis de Michelin devraient optimiser la productivité de la flotte de DHL

L’utilisation des Uptis par DHL à Singapour constitue leur premier test d’envergure. Michelin fait valoir qu’avec les Uptis, DHL pourrait optimiser la productivité de sa flotte, diminuer la fréquence de remplacement de ses pneus et éviter le gaspillage. « Cette collaboration marque une nouvelle étape dans notre volonté de rendre plus écologiques nos activités du dernier kilomètre, souligne Christopher Ong, directeur général de DHL Express Singapour. Avec notamment un objectif de zéro émission nette de carbone dans l’ensemble du réseau DHL. »

Par ailleurs, d’après Michelin, 20 % des véhicules partiraient au rebut prématurément à cause d’une crevaison. Et 8 % subiraient le même sort à cause d’une usure irrégulière en raison d’une mauvaise pression. Toujours selon Michelin, la technologie sans air pourrait éviter la mise au rebut de 200 millions de pneus par an à l’échelle mondiale et éviter ainsi 2 millions de tonnes de matières.