Dossier - Diesel-essence : le marché VO commence sa mue

Diesel-essence : le marché VO commence sa mue

Le désintérêt grandissant pour le diesel se répercute sur le marché de l’occasion, même si le diesel reste encore hégémonique en nombre de véhicules vendus, loin devant l’essence. Et dans ce marché qui se reconfigure, les motorisations comme l’hybride et l’électrique se taillent une petite place avec des circuits de revente qui commencent à se construire.

- Magazine N°247
1093
Véhicules d'occasion (VO)

En 2018, la conjoncture incertaine sur le marché des véhicules neufs s’est répercutée sans surprise sur le marché de l’occasion : après cinq années consécutives de hausse, les ventes de véhicules d’occasion ont marqué le pas avec des volumes en repli de 1,7 % par rapport à 2017, selon le baromètre d’AutoScout24, la plate-forme de vente de VO en ligne. Pour mémoire, il s’est vendu 5 683 102 VO en 2017 et 5 587 110 en 2018, une année où le rapport VO/VN est demeuré stable à 2,63.

Pour expliquer ce recul, AutoScout24 évoque « un marché en pleine reconversion avec un déséquilibre important entre l’offre et la demande. » Avec, du côté de l’offre,...

Dossier - Diesel-essence : le marché VO commence sa mue