Dieselgate : BMW dément toute entente avec ses concurrents

BMW a rejeté les accusations d’entente avec ses concurrents Volkswagen, Audi, Porsche et Daimler concernant les systèmes anti-pollution des véhicules diesel.

2260
pollution

Suite à l’article de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel paru vendredi 21 juillet, BMW a démenti dimanche toute entente avec ses concurrents Volkswagen, Audi, Porsche et Daimler concernant les systèmes de traitement des émissions polluantes des moteurs diesel. Der Spiegel indiquait en effet que les cinq constructeurs allemands auraient formé un cartel depuis les années 1990, et se seraient notamment accordés sur la taille et le prix des réservoirs d’AdBlue.

« Les véhicules du groupe BMW ne sont pas manipulés et sont conformes aux exigences réglementaires », a affirmé le constructeur dans un communiqué de presse. Il a rejeté les accusations selon lesquelles « les véhicules diesel Euro 6 commercialisés par la société ne fournissent pas un traitement des gaz d‘échappement suffisant en raison de réservoirs d’AdBlue trop petits. » Le groupe a également précisé que « l’objectif des discussions avec les autres constructeurs sur les réservoirs d’AdBlue concernait l’installation de l’infrastructure de distribution requise en Europe. »

Pas de mise à jour des véhicules Euro 6 chez BMW

Selon BMW, la petite taille de ses réservoirs se justifie par une plus faible consommation d’AdBlue par rapport à ceux des autres constructeurs, grâce à l’utilisation d’un catalyseur-accumulateur NOx en complément de la technologie SCR (injection d‘urée avec AdBlue). Contrairement à Audi ou Daimler, BMW ne compte donc pas « rappeler ou mettre à jour le logiciel des véhicules particuliers Euro 6. »

Le groupe a toutefois annoncé qu’une mise à jour du logiciel serait proposée gratuitement aux détenteurs de véhicules diesel Euro 5. L’objectif : réduire les émissions polluantes pour éviter l’interdiction des diesel en ville, dans le contexte du « Diesel Summit » organisé par le gouvernement allemand le 2 août prochain avec l’ensemble des constructeurs du pays.

Selon l’AFP, la Commission européenne a indiqué samedi qu’elle examinait des informations concernant l’entente entre BMW, Volkswagen, Audi, Porsche et Daimler.

PARTAGER SUR