Diesels à moins de 100 g : la sobriété gagne du terrain

Pas plus de 3,8 l/100 km, c’est ce qu’il faut officiellement consommer pour être admissible dans le club des diesels émettant moins de 100 g/km de CO2. Un club où les adhérents sont de plus en nombreux d’année en année, mais où les progrès se font désormais plus difficiles à accomplir pour ceux qui comptaient déjà parmi les membres les plus actifs.

- Magazine N°192
654
Diesels à moins de 100 g : la sobriété gagne du terrain

Pour plus de lisibilité, nous avons regroupé les tarifs des modèles évoqués de chaque segment en bas des articles.

Le diesel recalé chez les citadines (segment A)

À court d’arguments face à l’essence, le diesel a perdu toute crédibilité sur le segment A et le débat dépasse la seule dimension économique. En plus d’une rentabilité difficile à démontrer en raison des faibles kilométrages parcourus en usage urbain et d’un entretien souvent plus coûteux, s’ajoute désormais une dimension écologique doublée d’une problématique de santé publique.

Fort de ce constat, aucun constructeur ne peut soutenir le recours au diesel sur un véhicule destiné...

PARTAGER SUR