Disneyland Paris : le parc de la souris verte

Disneyland Paris : le parc de la souris verte

La maîtrise des émissions de CO2 fait partie de la culture maison du parc de Marne-la-Vallée. Dès son ouverture en 1992, les premières initiatives ont été prises pour améliorer le bilan carbone autour des trajets des 14 000 salariés et des visiteurs. Une démarche qui inclut la flotte, les transports en commun, l’éco-conduite ou encore le covoiturage.

- Magazine N°187
1021
Disneyland Paris : le parc de la souris verte

Les conséquences des rejets de CO2 des véhicules ? « Nous n’avons pas attendu la fiscalité pour agir, répond Ousmane Mbodje, responsable du parc automobile de Disneyland Paris. Nous avons cette culture des véhicules propres et nous avons toujours été très regardants sur le CO2. »

Dès 1997, cinq années après son ouverture, le site a établi un plan de déplacements entreprise. Particularité d’un PDE pour un parc d’attraction, il concerne les salariés mais aussi les visiteurs. Certes, il est difficile d’inciter ces derniers à venir en transport en commun et la plupart des familles optent pour la voiture. À défaut, il est possible d’organiser...

Disneyland Paris : le parc de la souris verte

PARTAGER SUR