Des données à visage humain


Jeudi 15 décembre 2016 par Frédéric Blin
Magazine n°224
Des données à visage humain

Si le recueil de données s’automatise, la communication humaine reste indispensable pour s’assurer d’une bonne circulation des informations. Un échange qui peut être favorisé par la culture d’entreprise.

Certes, les données chiffrées représentent une grande part du traitement des informations sur la flotte mais elles ne sont pas les seules qui occupent le gestionnaire de parc.

« Les chartes conducteurs font partie des données à gérer, évoque Maxime Sartorius pour Direct Fleet. On peut aussi inclure les permis. À chaque fois qu’une voiture lui est remise, le conducteur est censé signer une charte. Il convient de la signer a minima à chaque renouvellement de véhicule et ...

L’accès à la totalité de l'article est protégé
et réservé à nos abonnés

Vous pouvez vous connecter en utilisant le formulaire ci-dessous.
Abonnements Flottes Automobiles Abonnement 1 an Abonnement 2 ans
Partager sur...