Les flottes virent au vert

Les flottes virent au vert

La pression monte. Après la taxe sur les véhicules de société (TVS) indexée sur les émissions de CO2, c’est désormais le système du bonus-malus qui pénalise les véhicules les plus polluants. La fiscalité se durcit et les entreprises réagissent avec plus ou moins de rapidité. Certaines, peu nombreuses, ont anticipé quand la majorité n’adapte sa stratégie qu’au coup par coup. Reste que les initiatives se multiplient. Quelques exemples à la loupe.Eric Gibory

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.