Drancy se dote d’un pool de Bluecar

Pour la première fois depuis la commercialisation de sa Bluecar, Bolloré a décroché un contrat de vente avec une ville.

367

Drancy, située en Seine-Saint-Denis, est devenue la première ville française à se doter d’un pool de 37 Bluecar mis à disposition de ses collaborateurs.

« Avec leur arrivée, notre parc de VP devient ainsi 100 % électrique, explique Jean-Christophe Lagarde, le maire de Drancy. Avec, à la clé, 61 500 euros d’économies annuelles sur le poste carburant et 110 tonnes de CO2 évitées. Et ceci pour un budget total de 800 000 euros, pose des stations de recharge comprise. »

À terme, Drancy souhaite aussi convertir à l’électrique l’intégralité de la flotte d’engins destinés à la propreté urbaine. Et la ville ne compte pas s’arrêter là puisqu’elle pourrait tester des bus électriques de 11 places. Conçus par Bolloré, ces véhicules possèdent un pack de trois batteries placées sur le toit, fournissant jusqu’à une centaine de kilomètres d’autonomie.

Depuis le début de la commercialisation de sa Bluecar, Bolloré est parvenu à en écouler une centaine aux particuliers et autant aux entreprises. « Notre objectif pour 2014 serait de franchir la barre des 200 véhicules vendus auprès des particuliers et d’installer notre service d’auto-partage dans deux ou trois grandes villes par an », explique Julien Varin, directeur de la communication d’Autolib’. « Nous espérons que Drancy servira de cas d’école et incitera d’autres villes et collectivités à investir dans l’électrique pour les trajets de leurs collaborateurs. »

PARTAGER SUR