DS 3 Crossback : pas que du style

Avec le DS 3 Crossback, DS s’attaque aux SUV urbains premium. Avec un style fort singulier, des équipements de pointe et de belles qualités routières.

1166
DS 3 Crossback

Basé sur la même plate-forme que la nouvelle Peugeot 208, le DS 3 Crossback (4,11 m) s’attaque au Q2 et autre Countryman en misant à fond sur le style. Carrosserie bi-ton, lignes tortueuses, grandes roues de 17 ou 18 ’’, etc. : ce SUV du segment B se reconnaît à son aileron de requin remontant sur les vitres arrière, et à ses poignées de porte qui affleurent pour se déployer lors du déverrouillage, façon Tesla ou Land Rover.

Avec une ambiance « haute couture » et des matériaux inspirés de la maroquinerie (cuir, alcantara, aluminium), l’habitacle n’est pas moins sophistiqué. Si la qualité perçue tient ses promesses, l’ergonomie se montre pour le moins fantaisiste et déconcertante. À l’image des touches tactiles en losange au centre de la planche de bord ou des lève-vitre placés autour du levier de vitesses. Le combiné d’instrumentation digital surprend aussi par sa petite taille, mais il peut se compléter par l’affichage tête haute selon les versions. Plus gênant, le bouton activant le Drive Assist (assistant à la conduite autonome de niveau 2), placé en bas à gauche du volant, est invisible, donc hors d’atteinte en roulant.

Heureusement, la position de conduite est bien étudiée et le dessin des sièges rembourrés de mousse haute densité offre un bon confort. Les places arrière se font moins conviviales en raison de la surface vitrée réduite, d’un espace limité aux genoux et d’une accessibilité restreinte par les portes latérales. Quant au coffre, son volume demeure correct (350 l) ; dommage que la commande d’ouverture du hayon soit mal placée, au niveau du bouclier.

Côté équipements, ce DS 3 Crossback est le premier de son segment à bénéficier de l’éclairage Matrix Led. Facturée 1 000 euros, cette option adapte le faisceau lumineux automatiquement en fonction des autres usagers de la route pour ne pas les éblouir. De quoi améliorer le confort et la sécurité en conduite nocturne.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Sur la route, le DS 3 Crossback ravit par sa suspension souple qui absorbe toutes les aspérités, sa direction douce et précise et son insonorisation soignée. En finition Inspiration Opéra, notre modèle d’essai s’équipait du 3-cylindres 1.2 Pure Tech de 130 ch, à la fois vif et discret, et bien épaulé par la boîte automatique à 8 rapports. Malgré un système Stop&Start hésitant, le DS 3 Crossback se veut plaisant à conduire et relativement sobre (7,3 l/100 km sur notre parcours urbain).

En finition Business, comptez à partir de 28 600 euros TTC en essence PureTech de 110 ch avec BVM6, et de 29 600 euros en diesel 1.5 BlueHDi de 100 ch et BVM6.

DS 3 Crossback PureTech 130 ch BVA8 So Chic

Moteur (cm3) 1 199
Puissance/couple (ch/Nm) 130/230
Conso. mixte (l/100 km) 4,9
Émissions de CO2 (g/km) 111*
Vitesse maxi (km/h) 196
0 à 100 km/h (s) 9,2
Poids à vide (kg) 1 205
Coffre (l) 350
L x l x H (mm) 4 118 x 1 791 x 1 534
À partir de (€ TTC) 30 100
* Jantes 17 pouces

 

Valeurs futures
DS 3 Crossback PureTech 100 ch S&S BVM6 Business BlueHdi 100 ch S&S BVM6 Business PureTech 130 ch S&S BVA8 So Chic
Énergie Essence Diesel Essence
Boîte de vitesses Manuelle Manuelle Automatique
Carrosserie Break Break Break
Cylindrée (cm3) 1 199 1 499 1 199
CO2 (g/km) 106 97 111
Ch din 100 100 130
Prix neuf TTC (€) 28 600 29 600 30 100
Mois 42 42 42
Km total 60 000 100 000 60 000
Valeur reprise TTC (€) 17 112 15 991 17 998
Valeur reprise 59,8 % 54,0 % 59,8 %
Valeur vente TTC (€) 20 156 18 747 21 200
Valeur vente 70,5 % 63,3 % 70,4 %
Source : Forecast Autovista, mai 2019.

Notre avis

PLUS
Confort de suspension ● Agrément de conduite (moteur/boîte) ● Style original


MOINS
Ergonomie fantaisiste ● Visibilité arrière réduite ● Commande d’ouverture du hayon mal placée