Du mieux dans les comptes du foot professionnel

Les comptes des clubs de L1 sont progressivement remis en ordre. Les déficits proches de 100 millions d’euros ne sont plus qu’une vieille histoire. Au 30 juin 2005, les clubs de l’élite ne présentaient plus qu’un déficit de 32,5 millions d’euros contre 35,9 millions d’euros de déficit lors de la saison 2003-2004.

- Magazine N°119
536

« Je suis fier d’être président d’une Ligue gouvernée par le sérieux et la transparence. La L2 est désormais bénéficiaire, quant à la L1, elle est presque à l’équilibre », se félicite Frédéric Thiriez, le président de la Ligue. Il reste que quelques clubs et non des moindres, doivent encore faire des efforts. Le PSG, par exemple, qui cumule à lui seul la moitié des pertes de la L1 (17,6 millions d’euros). Ou encore Marseille, dont les comptes sont dans le rouge de 10,6 millions d’euros. Nantes (9,6 millions d’euros), Rennes (6 millions d’euros) et Lens (5,5 millions d’euros) sont les autres mauvais élèves de la classe.

PARTAGER SUR