Publi-Communiqué

Mercedes-Benz E-Drive – L’utilitaire électrique 100% efficace

Avec les nouveaux eVito et eSprinter 100 % électriques, Mercedes-Benz Vans s’adresse aux professionnels de la livraison urbaine. Avec des capacités de chargement préservées, une conduite moins stressante et des coûts d’utilisation réduits.

866
eSprinter, eVito, eVito Tourer
eSprinter, eVito, eVito Tourer

Entre les restrictions de circulation dans les grandes villes et les zones à faibles émissions (ZFE), de plus en plus de professionnels du transport urbain sont tentés par la mobilité électrique. Un mode de propulsion zéro émission qui convient parfaitement aux livreurs, artisans et autres techniciens SAV intervenant en milieu urbain. Pour cette clientèle, Mercedes a lancé cette année deux modèles 100 % électriques, les eVito et eSprinter.

eVito : 100 % électrique et polyvalent

Commercialisé depuis septembre 2019, l’eVito reprend toutes les qualités utiles du modèle thermique Vito. Disponible en deux longueurs (5,14 ou 5,37 m), ce fourgon affiche un volume de chargement de 6 à 6,6 m3, avec une charge utile jusqu’à 1 015 kg, comme en diesel. Une version transport de personnes eVito Tourer, capable d’accueillir jusqu’à neuf personnes chauffeur compris, est également commercialisée (voir page 7).

Cet eVito se dote de trois modules de batteries de 41,4 kWh logés dans le plancher, pour parcourir jusqu’à 150 km en cycle mixte (170 km en cycle WLTP urbain) avec une seule charge. Une autonomie suffisante pour assurer la plupart des missions quotidiennes, sachant que les professionnels réalisent en moyenne moins de 90 km par jour. Garantie huit ans ou 100 000 km, la batterie se recharge sur une prise domestique ou une Wallbox. Pour cette dernière avec une puissance de 7,4 kW, quatre heures et demie suffiront pour une recharge de 80 % de la batterie.


« Destiné aux professionnels de la logistique du dernier kilomètre, l’eVito offre les mêmes capacités de chargement que le Vito thermique avec une charge utile de plus de 1 t. Sa conduite zéro émission le rend plus vertueux, plus confortable mais aussi plus économique en coûts d’utilisation. »
Gabriel Tastet, chef de produit eVito, Mercedes-Benz Vans

Pour les tournés urbaines

Le moteur électrique développe quant à lui 85 kW (116 ch) et jusqu’à 295 Nm de couple, une puissance largement suffisante pour assurer les tournées urbaines, voire pour emprunter les voies rapides. L’eVito peut en effet atteindre 120 km/h ou être limité (en option) à 80 ou 100 km/h dans le cadre d’un usage strictement urbain. Pour optimiser l’autonomie à l’usage, l’eVito offre trois modes de conduite sélectionnables via une commande sur la console centrale : Confort, Eco et Eco + – ce dernier limitant la puissance à 95 ch. Il est également équipé d’un système de récupération d’énergie à la décélération avec quatre niveaux d’intensité : D-, D, D+, D++. Bien utile dans le trafic où les arrêts sont fréquents mais aussi en descente avec de lourdes charges à bord. Toujours pour optimiser la consommation d’énergie, Mercedes-Benz a prévu un système de pré-climatisation pendant la recharge pour refroidir l’habitacle en été, ainsi qu’un siège conducteur chauffant en hiver. De quoi améliorer le confort des occupants et éviter les pics de consommation pendant la conduite.

Voir les vidéos de Mercedes-Benz Vans

Mercedes PRO connect : la connectivité adaptée à l’électrique

De série sur les eVito et eSprinter, la solution télématique Mercedes PRO connect comporte un outil de gestion de flotte (géolocalisation et remontée d’informations) adapté aux véhicules électriques. Grâce au module « Gestion numérique eVan », le conducteur et le gestionnaire de parc peuvent contrôler à distance la recharge de la batterie et le réglage de la température à bord du véhicule, afin d’optimiser l’autonomie lors de sa prise en mains. Ils bénéficient également de fonctions télématiques plus connues : contrôle à distance des ouvrants, maintenance prédictive pour la réduction des temps d’immobilisation, outil d’éco-conduite pour la maîtrise des consommations. Sans oublier l’appel d’urgence et l’assistance en cas de panne afin d’améliorer la sécurité des collaborateurs.

eVito Tourer, eVito
eVito Tourer, eVito

eSprinter : 3 ou 4 batteries au choix

Tout juste commercialisé, l’eSprinter se destine aux mêmes activités logistiques que l’eVito avec des capacités de chargement supérieures. Une seule carrosserie de 11 m3 est proposée avec un poids total autorisé en charge (PTAC) de 3 500 kg. Le moteur électrique délivre une puissance de 85 kW et un couple de 295 Nm aux roues avant (traction). Sa vitesse maximale est limitée à 120 km/h et peut s’abaisser à 100 ou 80 km/h en option.


« Dans sa version quatre batteries, l’eSprinter peut parcourir jusqu’à 173 km en usage strictement urbain (cycle urbain WLTP). Soit une autonomie compétitive. En outre, il dispose de la fonction charge rapide et du même volume utile que sa version thermique correspondante de série. »
Matthieu Bolu, chef de produit eSprinter, Mercedes-Benz Vans

Deux versions de cet eSprinter sont disponibles au choix avec deux modules de batteries différents : 41 et 55 kW, de quoi s’adapter aux différents besoins des clients. La première version comprend trois batteries pour une autonomie allant jusqu’à 119 km (en cycle mixte WLTP et jusqu’à 133 km en cycle urbain). La seconde embarque une quatrième batterie (en option à 6 500 euros HT) pour prolonger l’autonomie jusqu’à 157 km (en cycle mixte WLTP et jusqu’à 173 km en cycle urbain). La charge utile passe alors de 1 015 à 865 kg.

eSprinter
eSprinter

Une recharge rapide

Avantage de l’eSprinter : il peut se recharger sur des bornes rapides en courant continu de 20 kW. Il suffit alors de 70 minutes pour récupérer de 10 à 80 % d’énergie avec la version 41 kW (1 h 30 pour la version 55 kW). Et pour les plus exigeants, une option de recharge à 80 kW fait passer de 10 à 80 % de charge en seulement vingt minutes.

Dans tous les cas, la consommation d’électricité peut aussi s’optimiser grâce au système de récupération d’énergie au freinage. Quatre niveaux d’intensité sont proposés via les palettes au volant. Tandis que les trois modes de conduite (Confort, Eco et Eco +), accessibles via un bouton sur la console centrale, permettent de privilégier soit les performances, soit l’autonomie. Le mode Eco + bride notamment la puissance du moteur et restreint l’action des équipements les plus énergivores, telle la climatisation.

Selon les usages, le TCO (coût total de possession) de l’eSprinter peut se révéler comparable à celui de son équivalent diesel. C’est le cas, par exemple, avec une version 41 kWh (trois batteries) parcourant 25 000 km par an pendant quatre ans.

PARTAGER SUR