Éthylotest anti-démarrage : le seuil d’alcoolémie abaissé à 0,10 mg/l d’air expiré

394
Dräger éthylotest

La possibilité de recourir à un éthylostest anti-démarrage en remplacement de la suspension du permis de conduire pour cause d’alcool au volant avait été généralisée à toute la France en mars 2019. Le ministère de l’intérieur vient de préciser le taux maximal autorisé d’alcoolémie pour les conducteurs dont le droit de conduire un véhicule est restreint à l’utilisation d’un véhicule équipé d’un éthylotest antidémarrage. Comme les conducteurs de véhicules de transports en commun et ceux titulaires d’un permis probatoire, ils ne devront pas dépasser une concentration d’alcool de 0,10 mg/l dans l’air expiré ou 0,20 g/l dans le sang, c’est-à-dire n’avoir bu aucun verre d’alcool avant de prendre le volant, sous peine d’une contravention de quatrième classe. Cette mesure a été notifiée par décret dans le Journal Officiel et s’appliquera à tous les conducteurs dont l’interdiction de conduire sans EAD aura été prononcée à compter du 1er octobre 2019.