ECF arrêtera le diesel en 2022 pour une flotte 100 % électrique d’ici 2026

Le spécialiste de l’apprentissage de la conduite, ECF veut remplacer ses 2 081 véhicules diesel par des véhicules essence dès 2022, puis convertir l’intégralité de cette flotte à l’électrique jusqu’en 2026.
754
ECF flotte essence électrique
© CESR 69

Fini le diesel en 2022 ! Place à l’essence puis l’électrique. ECF veut remplacer l’intégralité de ses 2 013 véhicules diesel par des modèles électriques afin de parvenir à une flotte 100 % électrique « d’ici quatre à cinq ans. » En effet, seulement 4 % de sa flotte totale de 2 081 véhicules sont aujourd’hui des modèles électriques (68 Zoé).

En accord avec son partenaire exclusif Renault, ECF se débarrassera ainsi de ses diesel d’ici 2022 en les renouvelant chaque année par des modèles essence, avant d’électrifier progressivement la flotte pour atteindre un parc 100 % électrique d’ici 2026. Pour rappel, le constructeur français met à disposition d’ECF l’équivalent de 2 500 véhicules par an, notamment des Clio.

Aujourd’hui, « la majorité des véhicules d’occasion et près de la moitié des véhicules neufs (46 %) du marché sont aujourd’hui équipés de boîtes manuelles », avance ECF. Dans le réseau ECF en 2021, seuls 13 % des permis de conduire sont des permis “ boîtes automatiques ”.

Boîte manuelle thermique versus automatique électrique

Ainsi, ce projet d’électrification de la flotte d’ECF, comme pour d’autres acteurs de la formation à la conduite, se heurte à un obstacle réglementaire, qui fera l’objet de nouvelles discussions en 2022. « À ce jour, une directive européenne impose une “ passerelle ” de 7 heures de formation pour passer de la conduite sur une boîte automatique à celle sur une boîte manuelle, signale Bruno Garancher, président d’ECF. Cette directive nous impose donc de conserver une large partie de notre flotte ECF en boîte manuelle, donc en véhicules thermiques. La France va bientôt prendre la présidence du Conseil de l’Union européenne, nous sommes prêts à l’accompagner dans sa réflexion et dans la refonte de cette directive. »

ECF forme déjà certains de ses élèves uniquement au permis sur boîte automatique au sein d’écoles pilotes dans 3 grandes villes, dont Paris. Cette formation « moins longue donc moins coûteuse » prend la forme d’une offre packagée : formation à la boîte automatique souvent sur un véhicule électrique, complétée après l’examen par une formation à la boîte manuelle. En fonction des résultats de ces tests, ECF envisagera d’étendre ce type de formation à l’intégralité de son réseau.

Simulateur de conduite : option pour réduire la flotte

En outre, d’après ECF, environ 30 % de l’apprentissage pratique pour le permis B et 25 % pour le permis groupe lourd se déroulent désormais sur simulateur, ce qui a déjà permis de réduire significativement l’utilisation de véhicules.

La flotte d’ECF en chiffres

2 081 véhicules : 2 013 diesel (96 %) et 68 électriques (4 %).