Radars : des échanges transfrontaliers avec l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie

Dès le 9 juillet 2018, la France échangera avec l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie les informations concernant les infractions routières constatées sans intervention des forces de l’ordre, afin de pouvoir verbaliser les conducteurs étrangers.

3494
Radars automatiques

Après la République Tchèque, c’est au tour de l’Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie de mettre en place des échanges transfrontaliers d’informations avec la France pour verbaliser les conducteurs responsables d’infractions routières. À compter du 9 juillet, les conducteurs français flashés par un radar automatique ou un dispositif de vidéo-verbalisation dans l’un de ces trois pays recevront directement un avis de contravention, et inversement.

Selon la Sécurité routière, entre juin 2017 et mai 2018, 76 200 infractions ont été commises sur les routes françaises par des véhicules immatriculés en Lituanie, 12 525 par des véhicules lettons et 2 011 par des véhicules estoniens. En revanche, elle ne précise pas le nombre d’infractions commises par des véhicules français dans ces pays.

Échanges transfrontaliers avec la France : 16 pays européens concernés

Cet accord porte à 16 le nombre d’États européens échangeant les données des infractions routières avec la France. Une généralisation qui doit assurer « l’égalité de traitement entre conducteurs français et étrangers » selon le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe.

Carte des pays ayant mis en place des échanges transfrontaliers d'informations avec la France pour les infractions routières
Carte des pays avec lesquels la France échange des informations relatives aux infractions routières
PARTAGER SUR