Sécurité routière : l’éco-conduite reprend du galon

Pour diminuer la sinistralité, les formations à l’éco-conduite semblent retrouver un peu d’attrait auprès des gestionnaires de flotte. Des formations d’autant plus intéressantes qu’elles peuvent incidemment contribuer à réduire les coûts, particulièrement de carburant, voire même d’assurance et de restitution. Le point avec trois entreprises témoins.

- Magazine N°242
929
éco-conduite ©olegdudko-123RTF

« Nous avons mis en place l’an dernier une formation d’une journée pour les conducteurs ayant le plus de sinistres responsables, en collaboration avec notre assureur. Et nous allons poursuivre », souligne d’emblée Stéphanie Bideaux, responsable des services généraux et gestionnaire de la flotte de direction d’Altran France. Le parc du spécialiste du conseil en innovation et ingénierie comprend 890 véhicules.

Chez Altran, le formateur vient donc sur site avec une voiture afin notamment de réaliser des simulations de situations à risque. « Nous réfléchissons également à faire appel à la télématique embarquée avec un objectif premier d’éco-conduite...