Télématique : les constructeurs français multiplient les offres

Eco:Drive fait son entrée dans les flottes automobiles

Après avoir lancé eco:Drive auprès des particuliers en 2008, Fiat lance une version dédiée aux véhicules d’entreprises. Gain annoncé sur la consommation de carburant : 15 %.

- Magazine N°157
485
Fiat - Eco:Drive fait son entrée dans les flottes

Décidément, l’éco-conduite s’affirme comme une solution incontournable chez l’ensemble des acteurs du marché. Si Fiat avait déjà lancé un premier système destiné au grand public en 2008, la firme italienne propose depuis le début de l’année une solution destinée aux flottes.

Pour bénéficier de cette offre gratuite baptisée eco:Drive Fleet, les véhicules de la marque doivent être équipés du système Blue&Me développé avec Microsoft. Chacun des conducteurs doit connecter une clef USB au port dédié du système pour enregistrer accélérations, décélérations, aptitudes à conserver une vitesse constante et changements de rapports.

Dans les faits, eco:Drive Fleet optimise les consommations de carburant et renforce la sécurité des conducteurs en mesurant les données liés aux parcours de chacun des véhicules. Ainsi, la clef USB enregistre les kilomètres parcourus, les temps de conduite, les consommations… En transférant ses données sur un ordinateur et en ayant téléchargé gratuitement l’application dédiée, il est possible de visualiser les résultats pour l’ensemble de la flotte ou par conducteur. Le système actualise automatiquement les données en restituant l’économie réalisée en termes de CO2 et de carburant et en indiquant le kilométrage restant à effectuer avant la prochaine maintenance.

Parallèlement, il évalue les comportements de conduite et leur impact sur la consommation de carburant et, surtout, il donne des conseils de conduite pour faire baisser les consommations.

Une optimisation tous azimuts

Avec l’ensemble de ses informations, le responsable de la flotte peut mesurer les consommations de ses véhicules et fixer des objectifs de réduction aux conducteurs.

Fiat annonce des économies allant jusqu’à 15 % et rappelle qu’une conduite économique permet également de préserver le véhicule. L’impact est tout aussi réel sur la consommation des pneumatiques et sur l’état des pièces d’usure.

Enfin, l’éco-conduite est également une conduite sûre. En adoptant des comportements responsables, les conducteurs enregistrent moins d’accidents et génèrent ainsi des économies substantielles pour l’entreprise : la sinistralité est en baisse, le budget assurance suit la même courbe et les coûts liés à l’immobilisation du véhicule et à ses réparations diminuent.

Disponible aussi bien sur les véhicules particuliers de la marque que sur ses utilitaires légers équipés de Blue&Me, eco:Drive Fleet a d’ores et déjà été adopté par Bosch, Eni ou Coca-Cola HBC Greece. Sur le marché des particuliers, l’application eco:Drive a déjà été téléchargée 100 000 fois. Chaque jour, 32 000 conducteurs l’utilisent. Pour les flottes, Fiat préconise l’organisation de challenges entre les conducteurs de l’entreprise pour récompenser les meilleurs élèves. Reste que pour organiser un tel événement, la flotte doit être monomarque. Un argument que balaie un responsable de la communication de la marque italienne avec humour : « Nous ne voyons aucun inconvénient à ce que nos clients n’achètent que des Fiat. »  

Télématique : les constructeurs français multiplient les offres

PARTAGER SUR