Ecolution KWH et Carrier Transicold rechargent les batteries

En captant et stockant chaque ampère créé par l’énergie cinétique de freinage des semi-remorques, l’américain Ecolution KWH augmente de 30 à 40 % l’autonomie des poids lourds électriques. De son côté, Carrier Transicold recharge son groupe frigorifique Vector eCool à la prise de force du camion.

499
Ecolution KWH et Carrier Transicold
Le Vector eCool est compatible avec le groupe frigorifique Vector HE 19.

L’ingénieriste américain Ecolution KWH et le frigoriste Carrier Transicold partagent une idée commune. Celle d’utiliser l’énergie motrice comme source d’alimentation récurrente et gratuite pour le moteur du camion ou celui du groupe frigorifique électrique.

Depuis cinq ans, l’ingénieur Craig Bouchard a ainsi entraîné son entreprise Ecolution KWH dans le développement du MARS ou Module Active Response System. Soit une technologie de captation et de réutilisation de l’énergie cinétique que produisent les semi-remorques à chaque coup de frein. Pour cela, le MARS combine des alternateurs connectés aux freins à disques de la remorque avec un convertisseur d’énergie. Ce dernier transforme en électricité l’énergie cinétique provoquée par les freinages et l’envoie vers un pack de batteries installé sous la remorque.

Ecolution KWH : + 30 % d’autonomie sur un Tesla

Gratuite et disponible tout au long de la durée de vie de la semi-remorque, cette électricité s’est élevée à 500 kWh pour un camion Tesla. Ce qui a porté l’autonomie de 310 à 403 km pour ce véhicule cumulant 1 000 kWH de batteries. Selon Ecolution, l’autonomie rajoutée pourrait atteindre 40 à 60 % selon la taille du véhicule. Multipliant les essais, l’ingénieriste a prouvé que les batteries du MARS pouvaient être conçues avec des batteries issues du recyclage des batteries de véhicules tracteurs.

De plus, le MARS peut fonctionner sur tous les véhicules sans moteur tractables : wagons de chemin fer, rames de métro, mais aussi remorques frigorifiques. Dans ce dernier cas, l’électricité récupérée peut réalimenter indéfiniment le moteur, mais également servir pour le groupe frigorifique si celui-ci est électrique. Ce qui le rend autonome et rechargeable sur une borne électrique lorsqu’il est stationné. Depuis juin, Ecolution a déposé le brevet d’invention de son MARS aux États-Unis, en Allemagne, Chine, Corée du Sud et Japon, et le propose donc aux industriels.

Carrier Transicold rend autonome son groupe Vector eCool

De son côté, Carrier Transicold alimente en électricité continue et gratuite son groupe frigorifique électrique Vector eCool commercialisé depuis septembre. Et ce, en le connectant à la prise de force du poids lourd à travers une pompe hydraulique actionnant un générateur d’électricité.

Ecolution KWH Carrier Transicold
Visualisation du groupe Vector eCool de Carrier Transicold, qui capte son électricité à la prise de force du camion à travers une pompe hydraulique actionnant un générateur d’électricité.

Appelée E-Drive, cette technologie produit une boucle vertueuse exempte d’émissions de CO2. Et elle rend le groupe frigorifique autonome et moins lourd que l’ensemble classique groupe et réservoir de gazole. Aux économies de consommation de carburant s’ajoute, pour le Vector eCool, un abaissement du bruit du groupe en dessous des 60 db(A). Ce qui autorise son usage dans les zones à faibles émissions (ZFE) et en centre-ville. Le Vector eCool est compatible avec les groupes « engineless » Vector HE 19 et Vector 1550 E.

Notre précédente brève sur Carrier Transicold

L’article du Guide de la gestion des poids lourds 2021 sur les carrossiers poids lourds

Ecolution KWH Carrier Transicold
Avec le MARS, les semi-remorques frigorifiques électriques s’autoalimenteront en électricité verte et gratuite, utilisable en route comme à l’arrêt.