Les grandes entreprises ont doublé leurs objectifs d’électrification des flottes

Selon un rapport de « The Climate Group », une organisation mondiale à but non lucratif, les multinationales ont doublé leurs efforts pour la mobilité électrique en 2020. En effet, elles ont mis en circulation plus de 169 000 véhicules électriques l’année dernière.
2120
électrification flottes
Photo d'illustration (C) Freepik

Les grandes entreprises ont doublé leurs actions et leurs engagements en matière d’électromobilité en 2020, selon le rapport annuel « EV100 Progress and Insights Report » publié par The Climate Group. Pour établir ce rapport, cette organisation mondiale à but non lucratif s’est basée sur les données de 101 grandes entreprises mondiales – telles que Siemens, Sky ou encore Schneider Electric – couvrant 80 marchés.

En effet, le collectif EV100, créé en 2017, a accueilli 34 nouvelles entreprises en 2020. 101 membres font désormais partie du programme EV100. Pour rappel, celui-ci vise l’électrification de l’ensemble des flottes des entreprises adhérentes d’ici 2030.

De nouveaux engagements pour 2030

Ces grandes entreprises se sont ainsi engagées en 2020 à mettre 4,8 millions de véhicules électriques (VE) à la route avant 2030. « Un nombre en hausse de 80 % par rapport à leurs objectifs EV100 de 2019 », spécifie The Climate Group.

Ces multinationales ont également certifié l’installation d’infrastructures de recharge dans 6 498 sites (+ 103 % par rapport à 2019) dans le monde d’ici 2030. En respectant ces engagements, « les membres de l’initiative pourraient ainsi éviter l’émission de 75 millions de tonnes d’équivalent CO2 d’ici 2030 », estime The Climate Group.

L’état du parc électrique…

Le nombre de VE mis à la route et exploités par ces grands groupes dans le cadre de l’initiative EV100 est passé à 169 638 VE en 2020, soit « plus du double de l’année 2019 », selon The Climate Group. L’organisation dénombrait effectivement plus de 80 000 VE en 2019. De plus, ces entreprises ont déjà équipé 2 090 sites en points de recharge en 2020 (+ 84 % par rapport à 2019). Ceci correspond précisément à la mise en place de 16 882 bornes de recharge individuelles (+ 79 % par rapport à 2019). Parmi ces bornes, 68 % sont à recharge rapide. Par ailleurs, la moitié des membres ont déclaré alimenter ces bornes avec de l’électricité produite à partir d’énergie 100 % renouvelable en 2020 (soit + 7 % par rapport à 2019).

… malgré quelques obstacles

La majorité des entreprises disent se tourner vers la mobilité électrique pour « réduire leurs émissions de gaz à effet de serre » (92 %) afin de « diminuer la pollution atmosphérique » (86 %). Cependant, les membres de l’EV100 ont signalé d’importantes limites à l’électrification des flottes. Tout d’abord, ils ont pointé le manque d’infrastructures de recharge (67 %), l’insuffisance de VE « corrects » (64 %) et le coût d’un VE à l’achat (58 %). Puis, ils ont relevé l’impact de ce changement de véhicules sur leur « temps opérationnel », notamment du fait du temps de recharge (54 %).

Par ailleurs, ils ont cité les « fourgonnettes commerciales » (61 %) et les « véhicules lourds » (53 %) comme les véhicules électriques les plus difficiles à se procurer.

Ces entreprises ont aussi déclaré que l’incertitude sur le maintien des politiques en faveur des VE (28 %) représentait un frein. Une majorité des membres du collectif EV100 aimeraient d’ailleurs obtenir plus d’avantages fiscaux (71 %) et de subventions pour l’acquisition de VE (60 %). Enfin, 60 % d’entre eux souhaitent que les gouvernements fixent des trajectoires à long terme telles que des objectifs d’élimination progressive des véhicules à essence et diesel.

L’électrification des flottes en 2020

Dans l’ensemble, le nombre de VE de tourisme a augmenté de 89 % au sein des flottes d’entreprises membres de l’EV100 en 2020, par rapport à l’année 2019. Parmi ces adhérents, les groupes EDF et Mitie, société d’externalisation stratégique et de services énergétiques, ont ajouté respectivement 840 VE et 672 VE à leurs flottes en 2020.

« L’adoption des véhicules électriques par les entreprises est en cours. Cette transition énergétique des flottes est remarquable », commente Sandra Roling, responsable des transports au Climate Group.

Le groupe pharmaceutique AstraZeneca a déployé 530 VE en 2020, notamment en Espagne et en France. Autre exemple, Royal HaskoningDHV, société de conseil en ingénierie, a basculé 66 % de sa flotte (plus de 170 VE intégrés au parc) de véhicules particuliers en électrique.

Aeon Mall, Ingka et la poste autrichienne

Dans ce rapport, The Climat Group s’est intéressé particulièrement à trois membres de l’EV100 : les groupes Aeon Mall, Ingka et la poste autrichienne.

Le développeur de centres commerciaux Aeon Mall a déjà installé 1 200 points de charge dans 78 sites au Japon. Ce groupe prévoit d’installer jusqu’à 17 chargeurs rapides dans chacun de ses centres commerciaux d’ici 2030.

Aeon Mall bornes recharge
Station de recharge Aeon Mall au Japon (C) The Climate Group

La poste autrichienne possède une flotte de plus de 1 000 VE. Dans le détail, elle a déployé près de 800 fourgons utilitaires légers électriques, 400 deux-roues et trois-roues motorisés électriques, ainsi que plus de 600 vélos cargos électriques en 2020.

Son projet phare est de faire de la ville de Graz la première du pays à bénéficier de livraisons de colis « sans émissions » d’ici août 2021. Les fourgons électriques seront alimentés par 65 chargeurs « intelligents. » Ces chargeurs ont été installés dans deux de ses dépôts logistiques. « Avec ces nouveaux véhicules de livraison, nos coûts de maintenance ont été réduits de plus de 50 % », précise la poste autrichienne.

Poste autriche électrification flottes
Véhicules utilitaires électriques pour la poste autrichienne (C) The Climate Group

Le groupe Ingka (plus connu sous le nom d’Ikea) a, quant à lui, installé des bornes pour la recharge dans 90 % de ses magasins dans le monde.

Ikea électrification flottes
Fourgon électrique pour la livraisons de colis Ikea (C) The Climate Group

Lyft détient le plus grand engagement

Le réseau de transport américain Lyft a rejoint le collectif EV100 en 2020. Le groupe a projeté de mettre en circulation 2 millions de VE d’ici 2030. « Le plus grand engagement d’électrification de flottes pris à ce jour », félicite The Climate Group. Les sociétés britanniques Fleet Alliance, Ogilvie Fleet et Tusker envisagent également l’électrification de leurs flottes en intégrant plus de 70 000 VE.

« Avec la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) prévue à Glasgow en fin d’année, 2021 est l’année de l’action climatique. Le moment est venu pour chaque entreprise disposant d’un parc automobile de rejoindre le collectif EV100 et de s’engager à passer à l’électrique », encourage Sandra Roling.