Électrification des flottes : une réforme fiscale indispensable

D’après un rapport de l’ONG Transport & Environnement (T&E), l’électrification des flottes automobiles, et donc la réduction des émissions de CO2, ne pourra se faire sans une réforme de la fiscalité que ce soit pour la TVS, les avantages en nature ou les amortissements déductibles.
7862
fiscalité flottes électrification
© Transport & Environnement

L’ONG Transport & Environnement (T&E) recommande, dans un rapport, plusieurs réformes à appliquer concernant la fiscalité des véhicules d’entreprise (véhicules légers) afin inciter à l’électrification des flottes. Pour illustrer son propos, T&E a développé différents modèles en collaboration avec le cabinet de conseil stratégique Revnext.

Le parc roulant de véhicules d’entreprise atteint 2 329 000 unités, estime le rapport. Avec 839 000 véhicules d’entreprise immatriculés en 2020, ces flottes représenteraient 52 % des immatriculations de VP annuelles. La part de véhicules d’entreprise diesel serait deux fois plus élevée (39 %) que...

PARTAGER SUR