Électrification des flottes : une vague de fond

Pour les flottes, se mettre à l’électrique constitue avant tout une réponse à des impératifs réglementaires et fiscaux. Mais pas seulement. Car avec l’électrification du parc, l’objectif reste aussi de satisfaire les attentes de responsabilité sociétale et environnementale (RSE) d’une entreprise ou d’une collectivité, mais aussi celles des collaborateurs.
- Magazine N°280
1661
électrification
© shutterstock

« Aujourd’hui, l’électrification des flottes tend à s’accélérer du fait des lois d’orientation des mobilités (LOM) et Climat et résilience qui imposent, entre autres, un renouvellement à hauteur de 10 % en véhicules à faibles émissions (VFE, moins de 60 g de CO2). Sans oublier l’instauration des zones à faibles émissions-mobilité (ZFE-m) et les évolutions technologiques chez les constructeurs, constate Erwan Matte, directeur des nouvelles mobilités chez Athlon. Nous allons vers une électrification massive. C’est le sens de l’histoire et cela répond aux enjeux environnementaux. Mais le rythme varie d’une entreprise à l’autre à cause, notamment,...