Electrique : le conducteur type est un homme de plus de 41 ans

Le fournisseur de bornes de recharge NewMotion a publié les chiffres de son enquête sur les motivations des utilisateurs européens de véhicules électriques.

1599
Electrique : le conducteur type est un homme de plus de 41 ans

Selon cette étude menée auprès de 5 000 utilisateurs en Europe, le conducteur type de véhicule électrique est un homme de plus de 41 ans (82 % des utilisateurs). Il est marié ou en concubinage (92 %) et vit dans un foyer de deux personnes ou plus (94 %). La majorité des répondants utilisent leur VE pour se rendre au travail (57 %), et 48 % pratiquent l’éco-conduite.

Le passage à l’électrique s’accompagne souvent d’une prise de conscience plus globale : parmi les répondants, 59 % recyclent tous les déchets de leur foyer et 39 % ont installé chez eux des panneaux solaires.

Une grande majorité des sondés (70 %) espèrent le développement de l’autopartage pour les véhicules électriques. 60 % souhaiteraient que les points de recharge soient automatiques, et qu’ils affichent clairement le volume d’énergie délivré au véhicule, ainsi que l’autonomie correspondante…

Des économies importantes grâce au VE ?

Un quart des utilisateurs interrogés estiment qu’ils économisent jusqu’à 60 % des frais de transport mensuels en conduisant un V. Pour vérifier cette estimation, NewMotion a calculé l’économie réalisée avec un véhicule électrique.

Selon l’étude, à kilométrage égal, le coût d’alimentation annuel d’une voiture électrique serait plus de trois fois moins cher que pour un véhicule traditionnel de classe comparable. Plus précisément, le coût annuel des charges revenant à 339 euros, contre 1 145 euros pour une année de pleins d’essence. Bien que plus cher à l’achat, le VE permettrait donc d’économiser jusqu’à 800 euros par an, soit 69 % du coût d’alimentation d’un véhicule essence.

Il faut toutefois nuancer ces chiffres. En effet, pour effectuer ce calcul, NewMotion a comparé une Renault Clio essence à une Renault Zoé. L’économie se sera donc pas la même si vous passez d’un diesel à une électrique. De plus, les coûts d’alimentation des deux voitures sont calculés à partir de leur consommation théorique pour 100 km (4,7 l pour la Clio, 13 kWh pour la Zoé).