Elis électrise sa flotte avec l’acquisition de 11 Renault Trucks E-Tech D 16 t

Le groupe Elis renforce la transition énergétique de sa flotte de poids lourds avec l’achat de 11 Renault Trucks E-Tech D 16 t électriques.
843
Elis ajoute 11 Renault Trucks E-Tech D de 16 tonnes à sa flotte électrique pour réduire de 20 % de ses émissions de CO2 d’ici 2025.
Elis ajoute 11 Renault Trucks E-Tech D de 16 tonnes à sa flotte électrique pour réduire de 20 % de ses émissions de CO2 d’ici 2025.

Le groupe Elis continue à verdir sa flotte avec l’achat de 11 Renault Trucks E-Tech D de 16 t pour ses centres de Paris et de Clermont-Ferrand. Ces véhicules s’ajoutent aux dix Master électriques de ses centres de Strasbourg, du Bourget (93) et d’Echirolles (38), ainsi qu’aux huit Zoé de son centre de Trappes (78).

Les Renault Trucks E-Tech D effectueront la livraison et le ramassage du linge de ce transporteur d’articles textile. Ils mèneront ces opérations entre ses centres parisiens et clermontois et ses clients de l’hôtellerie et de la restauration. Renault Trucks a par ailleurs intégré ce projet dans son « offre d’accompagnement à 360 ° ».

Les 11 Renault Trucks E-Tech D sont répartis entre Clermont-Ferrand et trois centres franciliens.

Objectif : – 20 % de CO2 pour la flotte d’Elis d’ici 2025

Pour Elis, l’acquisition de ces 11 porteurs électriques vise à augmenter graduellement le nombre de ses véhicules à énergie alternative. Le but : abaisser la consommation de carburant des livraisons de ses 700 clients parisiens et clermontois. En effet, les nouveaux véhicules devraient contribuer à réduire de 20 % ses émissions de CO2 par rapport à 2010 en Europe d’ici 2025, et de 35 % sa consommation d’énergie.

Le groupe veut aussi promouvoir l’éco-conduite, améliorer ses outils de gestion de flotte et maximiser le taux de remplissage de ses camions. Elis prévoit donc pour ces E-Tech D des tournées nocturnes de plus de 100 km sept jours sur sept. Ils se répartiront entre les centres franciliens de Nanterre-Paris-Ouest (92), de Pantin (93) et la blanchisserie Poulard, et de Clermont-Ferrand.

L’accompagnement « à 360 ° » de Renault Trucks inclut les bornes de recharge électrique nocturne de 22 kW AC.

Pour la flotte d’Elis, 11 Renault Trucks E-Tech D conçus sur mesure

Pour répondre à ces problématiques, Renault Trucks a déployé sa stratégie d’accompagnement « à 360 ° » pour établir les caractéristiques des véhicules à fournir à son client. Cela consiste à commencer par étudier plusieurs paramètres : la typologie de la flotte ; les itinéraires prévus ; la consommation et la charge utile souhaitées ; et les installations électriques à prévoir. Ainsi, le constructeur a identifié l’E-Tech D de 16 t comme le modèle le plus adéquat aux exigences d’Elis.

Construit à Blainville-sur-Orne, cet E-Tech D 16 t dispose d’un moteur électrique de 185 kW, soit 250 ch, avec des batteries de 200 kWh de capacité. Equipé d’un chargeur embarqué de 22 kW, il se recharge en huit heures sur des bornes de 22 kW AC que le constructeur a fournies à chaque centre Elis. Ce modèle peut transporter jusqu’à 6 t de fret. Son autonomie et son nombre de batteries devraient suffire pour les tournées quotidiennes de moins de 200 km qu’effectueront les véhicules.

La formation des conducteurs, l’informatique embarquée et l’économie circulaire optimiseront l’usage des Renault Trucks E-Tech D.

Ecosystème et économie circulaire

En partenariat avec Elis, Renault Trucks a aussi élaboré l’écosystème qui optimise l’usage des véhicules électriques. Cet écosystème inclut : une offre de financement ; le recours aux aides d’achat par l’Etat ; l’installation des bornes de recharge dans les différents sites d’Elis ; le choix du contrat de maintenance et d’entretien ; et les tests en conditions de travail. Le constructeur a aussi formé les conducteurs et les gestionnaires de flotte à l’électromobilité. Renault Trucks a de plus adopté une démarche d’économie circulaire. En effet, le constructeur a prévu des solutions pour prolonger la durée de vie des véhicules, afin de contribuer à réduire l’usage des ressources naturelles.

PARTAGER SUR