CO2 : des députés européens veulent renforcer les futures normes

La Commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire (ENVI) du Parlement européen a voté hier sa position concernant les futures normes d’émissions post-2020 des VP et VUL neufs.

881
emissions véhicule

Sa proposition renforce l’ambition initiale de la Commission européenne. Elle porte ainsi les objectifs de réduction des émissions de CO2 à 20 % en 2025 (au lieu de 15 %) et 45 % en 2030 (au lieu de 30 %) par rapport à 2021. Elle fixe également un objectif de 30 % de véhicules zéro ou faibles émissions en 2025 et 40 % en 2030.

La Commission environnement demande également à la Commission européenne de mettre au point un test pour mesurer les émissions de CO2 en conditions réelles lors de l’homologation des véhicules.

Un marché à surveiller

Et afin que les véhicules en circulation fonctionnent comme ceux qui ont été homologués, le cadre proposé introduit des mécanismes de surveillance du marché basés sur la collecte, la publication et le suivi de données réelles sur la consommation de carburant. La Commission environnement souhaite en effet fixer une valeur limite de surconsommation de carburant à ne pas dépasser.

Enfin, en cas de non-respect des constructeurs vis-à-vis de ces normes, la Commission environnement propose de consacrer les recettes des amendes à des mesures favorisant le recyclage automobile.

PARTAGER SUR