Émissions de CO2 : les objectifs 2030 approuvés par le Conseil de l’UE

C’est officiel : les émissions de CO2 des VP et VUL neufs devront être réduites respectivement de 37,5 % et 31 % en 2030 par rapport à 2021. L’acte doit maintenant être publié au Journal Officiel de l’UE.

1056
emissions de CO2
©APimages/European Union-EP

Après le Parlement européen, le Conseil de l’Union européenne, qui réunit les ministres des 28 États-membres, a adopté le 15 avril le texte définitif fixant les objectifs de réduction des émissions de CO2 du parc européen de véhicules légers neufs pour 2030.

Celles-ci devront diminuer de 15 % entre 2021 et 2025 tant pour les VP que les VUL. Et d’ici 2030, les constructeurs devront avoir réduit ces émissions de 37,5 % pour les VP et 31 % pour les VUL, toujours par rapport à 2021. « L’effort de réduction des émissions de CO2 sera réparti entre les constructeurs sur la base de la masse moyenne de leur parc de véhicules », rappelle le Conseil. La Commission devra évaluer « en profondeur » l’efficacité de ce règlement en 2023 et soumettre un rapport au Parlement et au Conseil.

La majorité des États-membres a approuvé le texte, à l’exception de la Hongrie qui a voté contre et de la Bulgarie qui s’est abstenue. Le Luxembourg et la Belgique ont toutefois appelé à mettre en place « des mesures et instruments supplémentaires, notamment des moyens financiers. » Ils regrettent en effet que « certaines des dispositions convenues dans le cadre du mécanisme d’incitation pour les véhicules à zéro et à faibles émissions (ZLEV) affaiblissent le niveau de réduction réel des émissions de CO2 obtenu par ce règlement » et craignent « qu’elles soient exploitées par les constructeurs d’une manière pouvant conduire à des distorsions du marché intérieur ». Ils estiment également que le niveau d’ambition aurait pu être plus élevé.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter