Emmanuel Barbe, sécurité routière : « Quand on met 1 euro dans la prévention, le retour est de 1,80 euro »

Trois questions à Emmanuel Barbe, délégué à la sécurité routière, sur la prévention routière au sein des TPE-PME.

- Magazine HS-20
1187
Emmanuel Barbe, délégué à la sécurité routière
Emmanuel Barbe, délégué à la sécurité routière. © MI DICOM J. Groisard

Les TPE-PME ont-elles les moyens de s’investir dans la sécurité routière ?

Les signataires de l’appel national des entreprises en faveur de la sécurité routière, mis en ligne dans le cadre de « Route plus sûre », sont en partie de petites, voire de très petites entreprises. C’est donc une question de volonté. Et faire de la prévention est parfois même moins compliqué pour les TPE. Dans les grands groupes, désigner les conducteurs nécessite en effet de modifier toutes les procédures, notamment pour savoir qui était au volant lors de l’infraction. En outre, des logiciels sont disponibles pour savoir qui conduisait. Quant à la désignation sur le...

PARTAGER SUR