Emmanuel Rétif, DRH de SFD et responsable du parc automobile : SFD accélère le renouvellement de son parc

Le premier distributeur partenaire de l’opérateur télécom SFR cherche à rouler à bord de véhicules émettant moins de 100 g de CO2/km. D’ici à mars 2010, il devrait renouveler près de la moitié de son parc.

- Magazine N°155
824
Emmanuel Rétif, DRH de SFD et responsable du parc automobile

 Trois ans après avoir modifié en profondeur sa politique « Véhicule de fonction » la société SFD, filiale minoritaire de SFR, en charge de la gestion d’une partie des boutiques de l’opérateur et de la branche grands comptes, passe à la vitesse supérieure et opère de nouvelles transformations.

 Trois axes ont été définis pour l’année par Emmanuel Rétif, DRH de SFD et responsable du parc automobile : la sécurité, l’environnement et enfin, la communication.

 La société entend mettre l’accent sur la responsabilité et la sécurité des collaborateurs. « Nous devons gérer les véhicules que la société a mis à notre disposition comme si c’était les nôtres », souligne Emmanuel Rétif. SFD a donc reprécisé dans une note aux conducteurs-trices (1) les précautions à prendre lors des manœuvres et en stationnement, soulignant les conséquences que de mauvais traitements peuvent avoir sur les primes d’assurance et la franchise des véhicules.

 L’accent est également mis sur la sécurité des conducteurs-trices. « J’ai une responsabilité par rapport à l’intégrité physique des équipes de l’entreprise », insiste le DRH. Au cours des deux dernières années, chaque salarié-ée a bénéficié d’une formation sur circuit d’une journée avec l’Automobile Club prévention. « Nous étions à un accident corporel tous les 3 ans et nous sommes en train de passer, avec cette formation, à un accident tous les 5 ans. Il faut continuer dans cette voie et je compte faire certifier cette année la politique de prévention automobile par l’association PSRE (2) », ajoute-t-il.

 Il reste qu’au premier semestre 2009, la société a enregistré 16 accidents dont 44 % en circulation, 25 % lors de manœuvres (c’est le poste en plus forte progression et qui doit faire l’objet des plus gros efforts) et 31 % en stationnement.

 Le développement d’un parc plus propre constitue la seconde priorité du premier distributeur partenaire de SFR. « La mise à jour régulière de notre car policy a permis de faire baisser notre empreinte écologique en passant d’une gamme de véhicules autour de 130 g de CO2/km à 119 g/km. Notre ambition est de poursuivre cette baisse et de tendre vers des véhicules émettant moins de 100 g/km », explique le responsable de SFD.

 Grâce à une offre de véhicules plus variée en termes de choix et de marques, le DRH a décidé d’accélérer le renouvellement de son parc à compter de septembre 2009. « Entre septembre 2009 et mars 2010, nous aurons renouvelé près de 50 % du parc constitué à près de 90 % par des modèles émettant autour de 130 g/km, pour aller progressivement vers des modèles à 99 g/km », indique Emmanuel Rétif. Alors que la flotte de SFD était jusqu’ici constituée de Ford Focus, Citroën C4 et de Golf, la direction des ressources humaines a décidé de faire entrer la nouvelle Golf VI, moyennant une participation des collaborateurs-trices à hauteur de 300 à 800 euros. « C’est un modèle qui fait rêver les commerciaux et qui connaît un gros succès sur le plan des commandes », affirme-t-il.

Cette accélération du renouvellement de parc (en année normale SFD renouvelle une quarantaine de voitures sur les 200 qu’elle loue) s’accompagne d’une collaboration plus étroite avec l’un de ses deux loueurs, Parcours, qui gère désormais près de 90 % de sa flotte. L’autre loueur, ING Car Lease, conserve, lui, la gestion des Citroën du parc. « Nous apprécions la proximité de Parcours et son organisation avec ses propres garages et ses services jockey », souligne Emmanuel Rétif.

 Dans le même temps, comme nombre de sociétés, SFD a décidé de prolonger la durée des contrats de location de ses véhicules. Ils sont ainsi passés de 24 mois/60 000 km à 36 mois/90 000 km. « Cette décision nous permet tout à la fois d’obtenir de meilleures conditions de la part des loueurs et d’amortir sur des durées plus longues les participations des salariés-ées lors du choix d’un véhicule à option », justifie Emmanuel Rétif. C’est toujours avec sa double casquette de DRH et de gestionnaire de parc que ce responsable a arrêté sa décision, dans la mesure où tout en profitant de bonus écologiques favorables, il a aussi pu proposer des modèles attractifs et motivants à ses salariés.

La dernière priorité de SFD pour 2010 a pour nom «communication » sur la politique flotte. Trois grands thèmes ont été définis : la fidélisation des collaborateurs- trices via l’affirmation que « l’attribution d’un véhicule de fonction fait partie intégrante de la pyramide des rémunérations ». La sécurité, à travers des « flash sécurité réguliers, avec de vraies photos des accidents » qui rappellent que la vigilance est nécessaire quotidiennement. Enfin, la publication annuelle des bilans de sécurité routière, « afin de donner du sens à cette politique et de poursuivre les efforts sur le long terme. »

(1) SFD a signé un accord sur l’égalité des chances, dont un axe est consacré à l’égalité homme-femme avec comme point de visibilité la féminisation des textes. La société est en cours de dépôt du dossier pour obtenir le label Egalité avec l’AFNOR.

(2) PSRE est une association à but non lucratif, entièrement dédiée à la prévention du risque routier en entreprise. Sa devise est « maîtriser le risque routier de l’entreprise ».

PARTAGER SUR