En retrait, le diesel domine toujours au sein des flottes

L’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE) a publié son baromètre trimestriel des énergies au sein des flottes. Si le diesel recule, il domine encore avec plus de 77 % du marché des entreprises.

564
En retrait, le diesel domine toujours au sein des flottes

Si le basculement des particuliers vers l’essence semble devenir réalité en ce début 2016, la donne est sensiblement différente pour les flottes. En effet, d’après les données de l’OVE à l’issue du premier trimestre, si l’essence a gagné 3,8 points de part de marché, son poids reste loin de celui du diesel avec 18,1 % des immatriculations de VP au sein des entreprises. La courbe est inverse pour le gazole qui a vu ses ventes régresser de 3,5 % auprès des flottes. Il est cependant important de rappeler que ce carburant reste majoritaire avec 77,1 % du marché.

Pour expliquer cette tendance, l’OVE avance plusieurs éléments. Le premier : « Le durcissement de la fiscalité (hausse de 3,5 centimes d’euro) sur le diesel au 1er janvier 2016 ». Autre donnée mise en avant par l’organisme, « les perspectives d’une réglementation plus contraignante sur la circulation en centre-ville et en cas de pic de pollution ». Cependant, l’OVE a tenu à rappeler qu’au sein des entreprises, « la déductibilité de la TVA reste un atout en faveur du diesel, en particulier pour les gros rouleurs ».

Enfin, du côté des motorisations alternatives, l’OVE a remarqué une baisse de la part de marché de l’hybride à 3,8 %. Dans le même temps, l’électrique est lui en progrès mais « reste sous le seuil symbolique des 1 % avec 0,92 % des immatriculations ».