Les entreprises européennes et la voiture individuelle : le désamour ?

À la suite d'une enquête où il a interrogé une centaine d'entreprises en Europe, FreeNow estime que l'usage de la voiture de société pourrait passer de 90 % à 37 % en 2025.
4493
Entreprises européennes voiture

Selon un sondage mené par FreeNow, société qui propose une plate-forme de mobilité multimodale, les entreprises européennes se détourneraient de plus en plus de la voiture individuelle, au profit de moyens de déplacement alternatifs. Il faut noter cependant que cette enquête, menée du 28 février au 21 mars 2022, a porté sur un échantillon a priori déjà convaincu ou engagé, ou du moins sensibilisé aux enjeux climatiques liés à la mobilité. Les personnes interrogées, au nombre de 162, sont en effet toutes membres de la communauté dite « Smart Mobility », animée par le média B2B spécialisé, basé en Belgique, Fleet Europe.

Plus en détail, plus de 75 % des participants à l’enquête « s’occupent de la mobilité d’entreprise et ont un mandat mondial ou régional », précise FreeNow. Avant d’ajouter que la majorité des participants (60 %) travaillent en France, au Royaume-Uni et au Benelux. Les sondés gèrent au total plus de 2 millions de collaborateurs et 600 000 utilisateurs de voitures de société. 28 % d’entre eux s’occupent de la gestion de flotte, 18 % des achats, 17 % des la mobilité, et 11 % des ressources humaines, entre autres. Ils œuvrent pour la plupart dans des entreprises appartenant aux secteurs des services financiers (18 %) et du transport et de la logistique (17 %).

La voiture individuelle proposée par 90 % des entreprises interrogées en 2022…

« Les personnes interrogées ont indiqué les avantages de mobilité qu’elles mettent à disposition de leur personnel, ainsi que les solutions qu’elles envisagent de proposer dans les trois prochaines années », résume FreeNow, qui a dévoilé les conclusions de son enquête en décembre 2022.

Au moment du sondage, la voiture de société individuelle est apparue comme l’avantage mobilité le plus courant : 90,12 % des enquêtés déclarent la proposer. Elle se situe loin devant la trottinette électrique (11,11 %), le covoiturage (14,81 %), l’autopartage (20,99 %), le budget mobilité (20,99 % également), le vélo électrique (27,16 %), ou même encore le transport public (39,51 %). FreeNow rappelle que le budget mobilité, équivalent belge du crédit mobilité, permet au salarié de « choisir librement » le mode de déplacement qui lui convient.

… mais seulement 37 % comptent la garder en 2025

Mais toujours selon le sondage de FreeNow, les entreprises européennes interrogées souhaiteraient changer la donne « dans les trois prochaines années », soit d’ici 2025 (l’enquête ayant eu lieu en 2022). Ainsi, pour 2025, 37,04 % des entreprises envisagent toujours la voiture individuelle, en recul donc par rapport à 2022. Les répondants se disent par ailleurs plus enclins à adopter en 2025 le covoiturage (24,69 %), l’autopartage (35,80 %) et le budget mobilité (51,85 %).

Aperçu des réponses apportées. Source : FreeNow.

Par ailleurs, à la question « Proposez-vous ou envisagez-vous de proposer un plan de mobilité à l’ensemble de votre personnel ? », 37 % des enquêtés ont répondu qu’ils le font ou le feraient pour « tous les employés » et 31 % pour « les seuls salariés éligibles à une voiture de société », alors que 32 % ont marqué leur indécision.