Vincent Leroux Lefebvre, Groupe Qualiconsult : « Trouver tous les leviers pour baisser les coûts »

En prévision du WLTP, le Groupe Qualiconsult prévoit d’actionner plusieurs leviers pour optimiser sa flotte d’environ 2 000 véhicules. Outre une refonte de sa car policy, le spécialiste de la vérification compte travailler sur les véhicules électriques, l’autopartage interentreprises et le crédit mobilité, sans oublier non plus les processus de restitution.

- Magazine N°248
945
Vincent Leroux Lefebvre, directeur achats logistiques et immobilier, Groupe Qualiconsult
Vincent Leroux Lefebvre, directeur achats logistiques et immobilier, Groupe Qualiconsult

Le WLTP est la question du moment pour les flottes. Comment en limitez-vous l’impact ?

Pour ce faire, nous allons notamment enlever des modèles de notre car policy et les remplacer par d’autres avec une TVS moins lourde. Nous allons ainsi supprimer le Scénic 5 places, l’un des moteurs les plus polluants de la car policy, au profit du Kadjar. Selon mes premiers calculs, cela générerait sinon 450 000 euros supplémentaires de fiscalité juste du fait de la TVS. En effet, celle-ci va passer d’environ 200 à 500 euros pour le Scénic 5 places, à multiplier par 1 500 véhicules. Tout en sachant que cette évolution a aussi un impact sur la politique...