Equans France lance sa car policy « 100 % verte »

Spécialiste des services multi-techniques (énergie, industrie et numérique), Equans France revoit entièrement la car policy de sa flotte de 16 000 véhicules, à commencer par l’électrification de ses VP.
7063
Equans car policy verte
Le 16 novembre 2022, devant le mobility center d'ALD Automotive à Nanterre, où sont exposés des véhicules électriques disponibles à l'essai pour les salariés d'Equans. (Photo : IEHM)

Ancienne filiale d’Engie, désormais de Bouygues, Equans France a dévoilé le 16 novembre 2022 sa car policy 100 % verte. Soit pratiquement une refonte. Avec pour mot d’ordre : bannir le diesel, l’essence et l’hybride (y compris rechargeable) du parc de véhicules particuliers. Ces derniers, soit 4 000 véhicules de service et 4 000 de fonction, représentent la moitié du parc français de 16 000 véhicules. Les 8 000 véhicules restants sont des utilitaires. Actuellement, « le nombre de véhicules électriques représente 3 % de notre parc total, nous a informé Equans France. Le reste du parc est en motorisation thermique ». Rappelons qu’en octobre 2022, nous évoquions déjà la « car policy 100 % électrique » (avec complément bioéthanol) des VP d’Equans.

Les véhicules particuliers d’Equans France devront ainsi passer progressivement au 100 % électrique, avec la possibilité pour les gros rouleurs d’opter pour le bioéthanol. Selon Hichem Bardi, directeur de la flotte automobile d’Equans France, cette transition énergétique devra commencer d’abord avec les véhicules de fonction, dont le renouvellement intervient tous les quatre ans. Objectif : 100 % de véhicules de fonction 100 % « verts » à horizon 2026. « Les véhicules de service suivront dès début 2023 », a précisé Hichem Bardi. Le but étant de verdir complètement les véhicules de service d’ici 2027 ou 2028, toujours d’après ce responsable.

Des modèles électriques à pas moins de 400 km d’autonomie

Pour ces renouvellements, Equans France s’approvisionne exclusivement auprès du loueur ALD Automotive. L’un des principaux critères de sélection d’Equans a été l’autonomie. « Les véhicules électriques que nous proposons à nos collaborateurs dans le cadre de cette nouvelle car policy disposeront au minimum de 400 km d’autonomie », a souligné Hichem Bardi. Les contrats de location prévus sont de 4 à 5 ans, a également noté le directeur.

Les salariés auront ainsi le choix entre différents segments de véhicules, et dix constructeurs : Hyundai, Kia, Mercedes, MG, Renault, Skoda, Volkswagen, Tesla, Volvo et Ford. « Parmi les modèles électriques, citons par exemple les Hyundai Kona, Kia EV6 et Niro, Renault Mégane E-Tech, Skoda Enyaq iV ou encore Volkswagen ID.4 et ID.5, a énuméré Hichem Bardi. Sachant que pour les véhicules au bioéthanol, nous n’avons retenu que des modèles Ford : Puma, Kuga et Focus ».

3 000 bornes de recharge se déploieront dans les 600 sites d’Equans France

Qui dit véhicule électrique, dit recharge. En effet, au-delà de l’autonomie, une recharger régulière reste essentielle et « rassurante » pour les conducteurs. En ce sens, Equans prévoit l’installation de 3 000 bornes dans ses 600 sites en France, où il compte 27 000 collaborateurs. « Nous devrions valider ce plan en décembre, et démarrer les déploiements en janvier 2023 », a indiqué le directeur de la flotte. Ces bornes afficheront des puissances allant de 7 à 22 kW. Equans France nous a précisé que le déploiement des bornes « sera fait en interne », par les agences Equans INEO.

Mais Equans France veut aussi accompagner ses collaborateurs pour installer des bornes de recharge, de 3 à 7 kW, à leurs domiciles, s’ils le souhaitent, et les orientera vers les opérateurs les plus adéquats. « Dans ce cas, nous rembourserons uniquement le coût de l’électricité », a noté Hichem Bardi. Par ailleurs, Equans France prendra également en charge la totalité des coûts de la recharge sur site et en itinérance.

Pour les salariés d’Equans : des journées consacrées à la nouvelle car policy verte

ALD Automotive et Equans organisent des journées de conférences, d’ateliers et d’essais à destination des collaborateurs. Cela afin de leur faire découvrir la nouvelle car policy. Et en particulier l’offre électrique (modes de fonctionnement, conduite, recharge, etc.). L’une de ces journées s’est d’ailleurs tenue ce 16 novembre, au Mobility Center d’ALD Automotive à Nanterre (92). Des véhicules électriques étaient exposés et disponibles à l’essai pour les collaborateurs présents.

Grâce au réseau de Mobility Centers d’ALD, ces journées s’exporteront dans d’autres régions en France où sont implantés les sites d’Equans, a confié Hichem Bardi. Car, hormis le bioéthanol, la car policy verte ne retenant que des VP électriques, une initiation préalable aux électrons s’impose. Hichem Bardi a d’ailleurs justifié la suppression des PHEV par le fait que les conducteurs les utilisent surtout en mode thermique et les rechargent peu. Le bioéthanol a ainsi paru comme un meilleur compromis lorsque l’électrique n’est pas possible. À ce jour, « il reste le carburant le plus propre sur le marché », a ajouté Hichem Bardi.

Un utilitaire hydrogène bientôt à l’essai

Si le verdissement des VP va bon train chez Equans France, l’affaire se corse du côté des utilitaires. « Faute d’offre qui réponde à nos besoins », a reconnu Hichem Bardi. L’entreprise souhaite néanmoins à terme électrifier sa flotte d’utilitaires. Aujourd’hui, elle envisage l’hydrogène qu’elle va tester. Sans avoir donc, pour l’instant, échafaudé de plan concret pour verdir ses utilitaires. Equans France lancera bientôt ce test avec un seul véhicule hydrogène. « Il s’agira d’un Renault Master que nous allons essayer au sein d’une de nos agences pendant plusieurs mois, a complété le directeur. Nous communiquerons nos retours d’expérience au constructeur tous les quinze jours ou tous les mois ».